Publié le 06/02/2017 à 00:00 / Jura Agricole

GRANDES CULTURES

Les colzas ont bien supporté la période de gel de janvier

Estimer la dose d'azote à apporter sur colza, c'est maintenant

Une longue période de gel marqué vient de s'achever sur l'Est de la France. Selon Météo France, elle se rapproche de celle de février 2012 mais avec au moins 3 différences majeures.

- Elle s'est installée sur des cultures bien endurcies et sans élongation, contrairement à 2012 où l'arrivée du froid avait été brutale et faisait suite à une quasi absence de gel dans les semaines précédentes.
- Les minima n'ont pas atteints les valeurs de 2012.
- Contrairement à 2012, une couverture neigeuse a protégé les cultures dans de nombreux secteurs.
Les observations les plus récentes confirment que l'essentiel des cultures de colza a supporté sans dégâts la vague de gel.


Calculer la dose d'azote à apporter au printemps avec la réglette azote colza


Au printemps, il est indispensable d'estimer au plus juste la dose d'azote.. Vous pouvez utiliser la nouvelle Réglette azote colza® en ligne pour déterminer la dose totale à apporter (www.regletteazotecolza.fr). Reste à déterminer deux paramètres essentiels au calcul : le rendement et la biomasse du colza.. La réglette azote colza donne un optimum technico-économique pour un rendement moyen et non un rendement record. Il faudra également tenir compte du potentiel de rendement restreint des plus petits colzas. La surevaluation du potentiel de rendement peut conduire à des sur fertilisations !


La double pesée est un réel plus dans les conditions de l'année


Une défoliation importante est observée suite à cet épisode prolongé de froid. La double pesée entrée et sortie hiver sera un réel plus car elle permet de prendre en compte l'azote des feuilles gelées tombées au sol.*


Estimer la biomasse du colza avec les méthodes Hi-Tech


Le poids de matière verte (kg/m²) est un indicateur de la quantité d'azote absorbé par la culture, indispensable pour ajuster la fertilisation au printemps. L'estimation de la biomasse sortie hiver doit être réalisée juste avant le premier apport d'azote. Nous citerons ici les méthodes reposant sur des techniques d'acquisition nouvelles Les méthodes par estimation photographiques consistent à analyser des photos du couvert. L'application smartphone ImageIT proposée par Yara, et mise au point avec Terres Inovia est basée sur ce principe. La méthode est validée pour les colzas allant jusqu'à 2 kg/m2.
Deux fournisseurs ayant fait l'objet d'un accord de partenariat proposent des services de conseils azoté spatialisés basés sur des méthodes par capteurs satellitaires.
Farmstar Expert est le plus répandu et Terres Inovia est partenaire historique. L'institut apporte une garantie de la qualité du conseil délivré pour l'ensemble des parcelles livrées chaque année.
Cérélia reprend les paramètres de la Réglette azote colza. Terre Inovia garantit les calculs de doses et évalue chaque année la qualité du paramétrage global du modèle utilisé pour l'estimation de la biomasse en entrée hiver et sortie hiver sans validation individuelle de chacun des conseils spatialisés délivrés à la parcelle.Plusieurs opérateurs proposent des services reposant sur des méthodes par capteurs sur drones. Airinov fait l'objet d'un accord de partenariat avec Terres Inovia, qui garantit le calcul des doses préconisées à partir des paramètres de la Réglette azote colza. Lors de chaque campagne, il évalue la qualité du paramétrage pour l'estimation de la biomasse en entrée et sortie hiver, sans validation individuelle de chacun des conseils spatialisés délivrés à la parcelle.Enfin, il existe des méthodes par capteur sur appareil piéton. A ce jour, seul le N-Pilot, développé par Borealis L.A.T., fait l'objet d'un accord de partenariat avec Terres Inovia. Il a permis l'intégration de la réglette azote dans l'outil N-Pilot pour le calcul du conseil de dose et une évaluation approfondie de sa performance pour l'estimation de la biomasse en sortie hiver.
Tous les outils avec capteur embarqué calculent une dose optimale d'azote mieux adaptée à la parcelle grâce à une meilleure représentation de la variabilité des états de croissance au sein des parcelles, ce qui pourrait s'avérer particulièrement utile cette année.
Ils permettent en outre aux agriculteurs qui le souhaitent de moduler les apports au sein de la parcelle, soit avec un système piloté sur l'épandeur d'engrais, soit en modulant manuellement par grandes zones. L'expérience montre que l'écart de dose optimale au sein d'une grande parcelle peut varier de 60 à 80 unités !


A.Baillet – D. de Fornel - Terres Inovia