Publié le 25/02/2015 à 00:00 / Jura Agricole

Meilleur pointeur race montbéliarde

Dimanche 22 février 2014, à l'occasion du Salon international de l'agriculture, 36 jeunes passionnés de la race montbéliarde se sont affrontés lors de la finale nationale du trophée du meilleur pointeur de race.

Aymeric Jacquin en tête

36 jeunes venus d'une quinzaine de départements français ont tenté leur chance au trophée national du meilleur pointeur de la race montbéliarde. Premier défi, se classer dans les cinq premiers lors de l'épreuve de pointage. Quatre jeunes vaches dont il fallait évaluer les mensurations sur une trentaine de postes morphologiques – mamelle, hauteur aux trochanters, profondeur de poitrine, inclinaison de bassin, angle du pâturon... – classement qui serait ensuite comparé avec celui d'un pointeur professionnel de l'OS Montbéliarde. «Nous n'avons pas encore intégré les nouveaux postes de pointage qui permettront de mieux caractériser la solidité des aplombs, explique Antoine Rimbault, responsable technique à l'OS Montbéliarde et coordinateur du TMPR : il faut d'abord que les professionnels statuent sur cette question. Il est probable que dans les années à venir la grille de pointage évolue, y-compris pour le TMPR.»


Court et précis


Les cinq premiers à cet exercice sont revenus à l'issue du concours de la race pour donner leur classement assorti d'un commentaire. Une prestation plutôt réussie pour ces finalistes, qui calquent leurs déplacements et leurs comparaisons sur celles observées chez les juges, dans les grand concours. «Le commentaire doit être à la fois court et précis, il faut aller à l'essentiel», explique William Chopard, venu de Haute-Saône, et qui terminera quatrième cette année.

Chacun est ensuite interrogé sur des questions de « culture générale montbéliarde », tels que le sex-ratio en 2014 dans la race (53% de femelles, il fallait le savoir !). Quels sont les critères qui ont le plus de poids dans l'appréciation d'une mamelle ? Et pourquoi faut-il tenir compte du CD (coefficient de détermination) dans l'appréciation d'un index ? Chacun s'en tire avec plus ou moins de facilités, et parfois les encouragements de supporters assis dans les gradins : le canton de Nozeroy, venu en force, donne de la voix !
Enfin, c'est l'heure du verdict, chaque candidat est appelé à tour de rôle et repart avec un présent, remis par les présidents des entreprises de sélection et de l'OS : casquette, pochette, livre, montre... Pour les meilleurs, ce sera un chèque du Crédit Agricole.


AC