Publié le 25/02/2015 à 00:00 / Jura Agricole

Flash cultures

Observations du lundi 23 février 2015

COLZA HIVER

* Stade : compte tenu des températures froides, la reprise de végétation est lente.
* Ravageurs : aucune capture de charançon de la tige du colza n'est enregistrée pour la semaine écoulée. Pas ou très peu de charançon de la tige du chou.
Rappel : la cuvette doit être installée en bordure de parcelle. Il est important de connaitre la date d'arrivée du charançon de la tige d'où l'importance de surveiller la cuvette notamment en cas de réchauffement. Bien faire la distinction entre le deux charançons, le charançon de la tige du chou (non nuisible) et le charançon de la tige du colza (nuisible).
* Fertilisation azotée : en règle générale le premier apport d'azote a été fait lors des semaines 7 ou 8. Les pesées de sortie d'hiver peuvent être encore réalisées, la végétation reste stable.
La chambre d'agriculture du Jura a réalisé des pesées entrée hiver et sortie hiver sur le réseau de parcelles « suivi CHBT ». Sur 46 parcelles la perte de poids moyenne est de 44% entre l'entrée et la sortie de l'hiver (0.652 kg/m²). Pour seulement 2 parcelles (petit colza !) on observe un gain. Il est très faible soit 30 grammes pour des poids d'environ 300 grammes à l'entrée hiver. Les résultats sont, comme chaque année, très variables, de 0.22kg à 3 kg à l'automne, et de 0.11kg à 2 kg en sortie d'hiver. La nouvelle réglette colza permettant de calculer la dose d'azote parcellaire est disponible sur le site du Cetiom (www.regletteazotecolza.fr).


BLE HIVER-

* Stade :
 3 feuilles pour les semis de mi-novembre ou plus tard.
 tallage pour les semis antérieurs à la mi-novembre.

* Fertilisation azotée: sur la plaine, une majorité de parcelles a reçu le premier apport d'azote lors des deux semaines précédentes. Ce qui, compte tenu de la faiblesse des reliquats azotés, est assez cohérent. En effet ces derniers sont faibles sur les secteurs généralement sans apport d'engrais de ferme et de précédent prairie. Les ¾ totalisent moins de 30 unités/ha. Pour le quart restant c'est essentiellement sur des sols argileux profonds précédent colza hiver qu'ils sont observés. Beaucoup sont déçus compte tenu de l'investissement (environ 50€ la parcelle). Mais la dose d'azote et la stratégie peuvent être déterminées avec certitude et précision. Dans les secteurs élevage comme chaque année la moyenne des RSH est plus élevée. Mais en 2015 c'est moins de 10 unités supplémentaires en moyenne. Plus de la moitié des parcelles ont moins de 30 unités/ha. Cependant presqu'une parcelle sur 4 a un RSH de plus de 40 unités/ha (42 à 120N/ha). Ce qui autorise la mise en œuvre d'une stratégie d'apport décalé synonyme de meilleur taux de protéines et surtout une économie d'azote minéral par rapport à une dose « standard ». A environ 1 euro l'unité d'azote, la réalisation de RSH est plus que rentable. Alors pourquoi les agriculteurs concernés par ses situations (apport fréquent d'engrais de ferme, retournement de prairie) sont-ils toujours aussi peu nombreux à faire des rsh ?

* Désherbage : proposition de raisonnement.
 vous n'observez pas de graminées dans votre parcelle, désherbez le tour de la parcelle (6 à 12m généralement) avec un herbicide anti graminée adaptée à la flore habituelle.

 vous observez des graminées dans votre parcelle. Identifiez la ou les espèces (vulpin, ray-grass, paturin (s), brome,...), le ou leur stade et choisissez le produit voir l'association si nécessaire la mieux adaptée. Si vous n'avez pas rencontré de problème d'efficacité d'herbicide jusqu'à maintenant, choisissez un produit ou plutôt un mode d'action qui permet l'alternance des familles d'herbicides sur votre rotation. Respectez la dose préconisée en fonction de la graminée et de son stade et évitez les associations de plusieurs modes d'actions.

Rappel des conditions d'application des principaux herbicides anti-graminées céréales selon les principaux modes de pénétration :
- Foliaires-systémique (clodinafop-propargyl, pinoxaden...) : hygrométrie > 70%, température minimale de 8°C mais possibilité de traiter dès 2°C, délai d'une heure sans pluie, temps poussant après application, absence de température négative. Produits : Traxos Pratic/Trombe/Toundra/ Axial Pratic/Axeo/Alkera/Brocar 240...

- Foliaires-systémique et parfois racinaires (pyroxsulame, mesosulfuron-méthyl, iodosulfuron-méthyl, propoxycarbazone-sodium, flupyrsulfuron, sulfosulfuron) : température supérieure à 5°C, hygrométrie minimum de 60 %, sol humide, absence de fortes amplitudes thermiques avec gelées nocturnes après traitement, délai sans pluie de 1h à 4h selon substance active. Produits : Atlantis WG/Absolu/ Abak/Quasar/ Archipel/Aloes/ Octogon/Radar/ Attribut...

Et toujours sur une céréale en bon état végétatif non stressée par de fortes gelées ou un sol gorgé d'eau ! Attention si la ou les substances actives sont associées à d'autres comme par exemple des anti-dicotylédones les conditions d'applications peuvent être légèrement modifiées.


ORGE HIVER –ESCOURGEON

* Stade : tallage.
* Fertilisation azotée: la réalisation de RSH étant peu fréquente sur OH-ESC, on ne dispose pas suffisamment de références. Cependant comme pour le blé, les valeurs sont faibles en 2015 et plus dans les sols limoneux que argileux (lessivage).
* Désherbage : Les solutions herbicides vis à vis des graminées sont plus limitées sur OH-ESC que sur blé.