Publié le 16/04/2015 à 00:00 / Jura Agricole

La chronique ovine



Réussir la mise à l'herbe des agnelles nées en automne

Les agnelles de renouvellement nées en automne dernier et qui ont passé l'hiver en bergerie subissent un changement de régime alimentaire lors de la mise à l'herbe. N'ayant jamais vu un brin d'herbe, elles restent parfois groupées à la barrière, ne pâturent qu'au bout de quelques jours et la chute de poids atteint alors plusieurs kilos.

Pour faciliter :
• leur apprentissage du pâturage, il est possible d'ajouter au lot d'agnelles quelques brebis (de réforme par exemple) qui les guideront jusqu'au point d'eau et aux abris.
• la transition alimentaire, sans rentrer les agnelles tous les soirs en bergerie deux solutions sont possibles. La première est d'apporter du concentré à l'herbe pendant deux semaines. La seconde, mise en place depuis plusieurs années au lycée agricole d'Ahun (23), consiste au contraire à supprimer le concentré quinze jours avant la mise à l'herbe et de distribuer en bergerie du foin de bonne qualité.

 

Attention au parasitisme !


Les agnelles conduites à l'herbe n'ont pas besoin de concentré au cours du printemps pour assurer leur croissance. Par contre, une attention particulière doit être portée au parasitisme. Car ces agnelles n'ayant jamais pâturé ne disposent d'aucune immunité contre les strongles et ténia qui se développent à l'herbe. Un premier traitement est prévu 5 à 6 semaines après la mise à l'herbe et ensuite d'autres sont souvent nécessaires. Prenez contact avec votre vétérinaire et votre technicien pour bâtir un protocole sanitaire adapté à votre élevage.