Publié le 07/05/2015 à 00:00 / Jura Agricole

EXPOSITION UNIVERSELLE MILAN 2015

Illustration du savoir-faire français alliant un matériau traditionnel et des technologies de pointe, le pavillon de la France est entièrement réalisé en sapin des forêts françaises. De l'abattage des arbres à la découpe des pièces, tout a eu lieu en Franche-Comté.

Le pavillon France, un reflet du savoir-faire français

Une halle de marché, une grange, une cave, une cathédrale ou encore une ruche, le pavillon de la France à l'Exposition Universelle de Milan est tout à la fois. Ce bâtiment territoire qui représente un paysage inversé a, en effet, été imaginé comme un grand marché sur deux étages à l'image des halles, lieux d'échange et de production, présentes partout sur l'Hexagone. Un grand marché où les 1 000 personnes attendues à l'heure pourront s'interroger sur comment relever le défi alimentaire à travers quatre piliers : promouvoir un modèle alimentaire durable ; produire plus, produire mieux ; transfert d'innovation et plaisir santé.

 

Production locale


Surtout, ce bâtiment en forme de «canopée» est le reflet d'un savoir-faire français alliant un matériau traditionnel, le bois, et des technologies de pointe. En effet, le pavillon de la France est entièrement conçu en bois lamellé-collé, essences sapin et épicéa produites dans le Jura. Les quelque 900 m3 de matière première qui auront été nécessaires à la création de ce bâtiment de 3 600 m2, dont 2 000 bâtis, ont été taillés et assemblés entre les murs de l'entreprise Simonin à Montlebon dans le Doubs, société spécialisée dans la taille artistique du bois exportant ses créations dans le monde entier. Le pavillon de la France est exemplaire du savoir-faire français en matière d'ossature bois, dans sa forme la plus innovante, avec des assemblages invisibles, une géométrie complexe et des formes courbes. Ce concept d'esprit « Low-tech *» sera entièrement démontable et remontable.

 

Architecture version numérique


Dans son architecture aussi, le procédé se veut innovant. La «canopée» du bâtiment est conçue comme si elle épousait parfaitement une surface tumultueuse très tourmentée, formée de creux et de bosses, composée d'arches qui partent du sol, passent au-dessus des bosses et reviennent au sol. Cette canopée représente plus de 2 000 pièces courbes et droites pour 780 m3. Plusieurs ouvertures courbes et doubles courbes permettent les accès et supportent les éléments de structures et éléments de façades. Les plans d'exécution ont été réalisés à l'aide d'un nouveau logiciel de dessins et surtout le taillage des pièces sur une machine à commande numérique qui donne une précision inégalable avec des méthodes traditionnelles dans un délai très court.
D'autant plus durable, le bâtiment est à très basse consommation d'énergie. Le pavillon France est conçu pour permettre une ventilation et rafraîchissement naturels grâce à un flux d'air traversant et un procédé de tirage thermique par le lanterneau du centre. En terrasse, un rafraîchissement naturel est réalisé en faisant circuler le flux d'air sur les cultures flottantes. Cet espace sera également le lieu de mise en scène de la capacité d'innovation française grâce à l'exposition de technique avancé en termes de culture hors-sol en aquaponie et hydroponie (houblon en façade, herbes aromatiques sur la terrasse...).
Cette vitrine française abritera aussi une scénographie unique qui apportera des réponses à la problématique universelle de l'alimentation. En effet, après avoir traversé un jardin agricole témoin de la diversité française, les visiteurs découvriront un foisonnement d'expériences, de matières, de végétaux , de technologies, d'odeurs, de dégustation...Témoins du savoir-faire à la française.