Publié le 03/12/2015 à 00:00 / Jura Agricole

PATRIMOINE

Visite du deuxième site historique de la marque La vache qui rit en France, l'usine Bel à Dole. On y fabrique des portions à l'effigie de la vache rouge depuis plus d'un demi-siècle.

La vache qui ri-gole à Dole

Les plus vieilles machines ont 62 ans. Increvables ! Les usines Bel à Dole font cohabiter l'ancien et le moderne. Qu'ils s'agissent des machines destinées à fabriquer la fameuse boîte ronde de La vache qui rit ou des murs même de cette usine si chère aux dolois et située en plein coeur de la cité à deux pas de la gare. Tout ici respire un passé qui n'est pas vécu comme une contrainte, hormis les différences de niveaux qui ont obligé à imaginer une multitude de systèmes de tapis convoyeurs et de rails suspendus. Un ballet de vaches rouges hilares qui défilent au dessus de vos têtes, avant de s'éloigner vers une autre salle. Les méthodes de fabrication se sont forcement automatisées. On ne devient pas une marque présente dans le monde entier et jusqu'au fin fond du désert sans un minimum de dynamisme. La machine qui remplit les triangles de fromage, avant de les sertir dans une coquille d 'aluminium avec son fameux tirecel rouge, débite 200 à 500 tartinettes à la minute. L'atelier des Apéricubes avec ses 10 couleuses et ses barillets qui tournent à grande vitesse modèlent 12 cubes à la seconde. La machine qui a été utilisée au départ était une adaptation d'une machine à fabriquer les balles de fusils. L'ingéniosité est un savoir-faire maison qui s'est conservé. A Dole, une équipe de "super-mécanos" est capable de désosser une machine, de l'emmener dans un atelier de réparation en interne et de la remonter illico.

 

La nouvelle collection 2016

 

L'innovation se situe aussi au niveau de la recherche de nouveaux parfums, un peu comme on sortirait un nouveau Dior ou un Chanel, en l'entourant de la même discrétion et d'une belle campagne publicitaire. Goûts foie gras et jambon crû font partie de la collection 2015. Trois nouveaux parfums seront bientôt dévoilés en début d'année 2016. Mais chut, " et pas de photos s'il vous plaît".

 


Discrétion aussi dans la zone de fabrication des Apéricube. La machine de conditionnement de ces cubes "made in Jura", conçue et brevetée en 1960, reste encore l'un des secrets de fabrication. La machine-robot avec ses milliers de petits doigts ventousés saisit les dés multicolores et les dépose dans le carton selon un assortiment de 10 parfums bien programmé. Des petits cubes qui sont parfois capricieux. La machine s'arrête, les opérateurs sont là pour surveiller, ils relancent la chaîne... Tout au bout, la mise en carton est en partie manuelle. C'est aussi le moment d'un dernier contrôle de la marchandise.

 

Pélerinage

 

Au sous-sol, des automates ressemblant étrangement à ceux d'une chaîne de montage chez Peugeot, empoignent, trient, palletisent... avec presque une once d'intelligence qui vous donnerait un léger frisson dans le dos.
Un peu plus loin, des "mamies" de métal , imperturbables, fabriquent les boîtes rondes en carton blanc de la marque Vache qui rit, dans les locaux des anciennes Presses jurassiennes. Finalement cette visite - réalisée grâce au préfet du Jura qui invitait la presse à l'accompagner dans sa découverte des établissements Bel-, est aussi une forme de pélerinage. C'est ici que le Jura agricole et rural a été imprimé jusqu'au début des années 2000.

IP

 

En bref

> 21 couleuses à fromage fonctionnent ici, jour et nuit ou presque, avec un arrêt pour le nettoyage. L'usine de Dole a pris une orientation différente de l'usine de Lons-le-Saunier qui utilise seulement 5 couleuses. Dole s'est spécialisée dans la diversité : 40 parfums, des produits light ou enrichis en Calcium et en vitamine D, des portions carrées pour la restauration hors foyer, différents modèles de boîtes...
> 26 tonnes de fromages sont fabriqués par les usines Bel à Dole par an : 16 tonnes de Vache qui rit portions triangles, 7 tonnes d'Apéricube et 3 tonnes de portions carrées. 16 tonnes sont vendues en France et en Europe, 10 tonnes partent à l'exportation hors Europe, en particulier l'Asie, en adaptant son nom : au Vietnam , elle devient Con bò cười
Le groupe Bel compte 28 usines et 5 marques phares.
> 400 personnes travaillent sur le site de Dole, 5 jours sur 7. La coulée fonctionne en 3X8. Le samedi matin est généralement réservé à la maintenance.