Publié le 25/11/2016 à 00:00 / Jura Agricole

La chronique ovine



La transmission, un enjeu pour toute une filière

La production ovine française a besoin d'éleveurs pour produire des agneaux. Or, plus de 50% d'entre eux ont plus de 50 ans. Le renouvellement des éleveurs est donc une question de survie pour la filière. Alors que le contexte économique est plutôt favorable, de plus en plus de jeunes ou moins jeunes souhaitent s'installer en élevage ovin. Mais pour un certain nombre d'entre eux, trouver une exploitation relève du parcours du combattant.

 

L'anticipation est l'une des règles d'or

 

Une exploitation agricole est souvent l'œuvre d'une vie. Savoir que son activité perdura, que le cheptel ne sera pas démantelé et qu'une nouvelle famille pourra vivre sur la base de ce que l'on a construit est une grande satisfaction mais à condition que la transmission se passe dans de bonnes conditions. L'anticipation est l'une des clés de la réussite. Il faut donc prendre le temps de réfléchir, de s'informer et également de le faire savoir suffisamment à l'avance pour que des candidats potentiels puissent se faire connaître. Pour vous accompagner dans cette démarche, des conseillers de la chambre d'agriculture spécialisés dans la transmission sont à votre écoute et pourront vous apporter un appui précieux. Le répertoire départ installation a été récemment toiletté pour améliorer la recherche de successeurs et la mise en avant des offres d'exploitations (www.repertoireinstallation.com). Vous pourrez également trouver un acquéreur auprès de la SAFER ou de votre notaire. Et n'oubliez pas votre conseiller d'élevage et/ou votre coopérative. Ils sont souvent sollicités en direct par des candidats à la reprise.