Publié le 28/02/2017 à 00:00 / Jura Agricole

Filière ovine

Deux jeunes-filles se sont hissées aux premières places des Ovinpiades des jeunes bergers, lors de la 12ème finale nationale de cette compétition organisée par Interbev Ovin et l'ensemble de la filière ovine.

Les bergères à l'honneur !

Trente-six jeunes âgés de 16 à 24 ans, dont neuf filles, concourraient cette année sur le grand Ring du Salon de l'agriculture, le 25 février dernier à Paris, dans le cadre de la finale nationale des Ovinpiades des Jeunes Bergers. Deux d'entre eux, élèves du lycée Granvelle de Dannemarie sur Crête représentaient la Franche-Comté  : Kilian Brocard, classé 22ème, et Guillaume Hugueny, classé 26ème.


Recruter les éleveurs de demain


Au fil des ans les Ovinpiades se sont imposées comme un rendez-vous incontournable de toute la filière ovine : une occasion unique de découvrir le métier d'éleveur ovin de l'intérieur au travers d'échanges avec des professionnels et de gestes concrets. Elles sont aussi l'un des symboles de la volonté de la filière de susciter des vocations pour installer de nouveaux éleveurs de brebis en France pour assurer le renouvellement de ses générations. Pour cette 12ème saison, près de 100 établissements agricoles ont présenté des candidats aux 17 sélections territoriales de l'automne 2016 - hiver 2017. Au total plus de 750 élèves suivant une formation agricole (du CAPA au BTS) se sont disputés une place pour la finale nationale. Samedi, les jeunes bergers en lice ont dû se soumettre à des épreuves alliant théorie et pratique : l'évaluation de l'état d'engraissement et poids d'agneaux de boucherie, le choix d'un bélier, le parage des onglons, le tri de brebis avec lecture de boucles électroniques, la manipulation et l'évaluation de l'état corporel, le quizz et la reconnaissance des races.


Nicolas Arpin meilleur jeune berger


Maîtrise de soi, ténacité, force, rapidité, combativité, technicité, motivation... sont les qualités nécessaires pour remporter les Ovinpiades. Nicolas Arpin, 22 ans, a été sacré Meilleur Jeune Berger de France 2017, une distinction qui lui a permis de gagner une agnelle pure race, avant de se lancer à son tour dans la belle aventure de l'élevage ovin. Élève en certificat de spécialisation ovin au CFPPA, ce fils d'éleveur de brebis originaire de Saint-Alban des Villards en Savoie, souhaite reprendre un jour la ferme familiale. Passionné par la montagne, il l'est aussi par l'élevage de brebis, « le plus beau métier du monde » selon lui. Il apprécie tout particulièrement les soins, les agnelages et l'ensemble des activités agricoles. Il pense que c'est une filière qui a de l'avenir. Nicolas a été vice-champion à la finale nationale 2015. Sur la deuxième marche du podium, Bénédicte Poulet, élève au Legta d'Ahun dans la Creuse est devenue la meilleure jeune bergère de France. Troisième, Alexis Gobin de l'EPL de l'Aube, devance d'une courte tête Clémence Fresneau, élève au CFA Nature de la Roche sur Yon.


Montmorillon distingué


Depuis 2010, une épreuve collective est également proposée aux établissements agricoles participant ou non aux épreuves individuelles des Ovinpiades. L'objectif des Ovinpiades collectives est de permettre à un groupe d'élèves d'une même formation de réfléchir à l'élevage de brebis, ses atouts, ses opportunités, sa technicité... et d'approfondir ainsi leurs connaissances sur la filière et ses métiers. Les cinq meilleurs projets présélectionnés, lors des finales inter-régions, ont été exposés par les étudiants venus des établissements d'enseignement. Cette année, c'est l'équipe du CS Ovin de Montmorillon qui remporte l'épreuve avec « Ovin'APP », une application informatique pour la conduite de l'élevage ovin.


AC