Publié le 17/05/2017 à 00:00 / Jura Agricole

Solidarité Paysans Jura

TOURMONT/Les crises agricoles ont des conséquences importantes pour Solidarité Paysans Jura qui voit une multiplication du nombre de dossiers d'accompagnement au profit d'agriculteurs « sous pression et en souffrance »...

« Un degré élevé de désespoir »

« Nous ne sommes pas une association de soins palliatifs, notre mode d'intervention a fait ses preuves puisque 70% des familles accompagnées, dont les exploitations sont souvent considérées comme non viables, pérennisent de façon durable leur activité... » Marie-Andrée Besson, la présidente de Solidarité Paysans Jura, l'a répété une nouvelle fois, dans le rapport moral qu'elle a présenté lors de la dernière assemblée générale de Tourmont.

Une phrase qui, à elle seule, justifie cette philosophie que l'on défend à Solidarité Paysans : l'indispensable prise en compte, dans son action, des dimensions sociales, humaines, techniques et économique ; une pédagogie centrée sur la personne qui peut lui permettre de se réapproprier l'analyse de sa situation, de son outil de production et des décisions concernant son avenir.
Dans son rapport, la présidente souligne aussi « la détresse morale d'un certain nombre de paysans déjà fragilisés auparavant et que la crise conjoncturelle et climatique actuelle met encore plus en danger... »
Et de donner des chiffres : « En 2016, l'agriculture française annonce une augmentation des procédures collectives de 4% dont 8% pour l'élevage. Sur l'ensemble des dossiers, les deux tiers vont directement en liquidation judiciaire. 30% des agriculteurs ont déclaré pour 2015 un revenu professionnel annuel inférieur à 4 248 euros. Un tiers des agriculteurs gagne moins de 350 euros par mois. 25 400 foyers d'exploitants agricoles ont bénéfice de prime d'activité en juillet 2016.... Et derrière ces chiffres, c'est un quotidien sombre que vivent les agriculteurs en difficultés, cherchant en vain des stratégies pour survivre et s'adpater. »
La dernière enquête réalisée par la MSA de Franche-Comté auprès de 2 400 exploitants, révèle de 12 à 16,5% de ces exploitants ont atteint un degré élevé de désespoir. Parmi les éléments de stress : la charge de travail, le manque de temps, les inquiétudes financières sot les plus importants. Viennent en suite l'incertitude face aux marchés et à l'avenir puis les conflits entre associés ou avec la famille.
Et Marie-Andrée Besson de déplorer que « face à ces constats nous voyons bien que les réponses proposées lors des crises précédentes (soutien technique-économique, financier) n'ont pas apporté,de solutions efficaces et que c'est bien l'entité de la personne humaine qui est profondément atteinte... »

 

 

 

Les activités accompagnées dans le Jura


- 79 familles ont été accompagnées sur l'année 2016. On compte 20 nouveaux accompagnements, contre 7 l'année précédente.
- 12 agriculteurs accompagnés sont en procédure collective (redressement judiciaire) cintre 11 en 2015. La convention avec une avocate spécialisée en droit rural s'est prolongée en 2016. 5 personnes ont été reçues pour une première consultation gratuite et une personne est suivie dans le cadre d'une procédure.
- Solidarité Paysans peut recourir au service d'un conseil juridique de son réseau national, en fonction des besoins et des moyens.
- Plus de 56 heures de formation-conseil ont été réalisées en 2016 dots une journée de formation sur les aspects juridiques du couple et deux journées sur l préparation et l'accompagnement à la transmission d'une ferme.
- Face à la complexité croissante des demandes, des formations sont organisées à destination des bénévoles mais également des agriculteurs accompagnés.
- Le temps de bénévolat, pour l'année 2016, est de 2 900 heures, dont 1 716 heures pour l'accompagnement. 30 645 kilomètres ont été défrayés, dont 53% pour les accompagnements.
- En 2015, l'association comptait 58 adhérents. Ils sont 87 en 2016. 31 bénévoles composent l'association dont 29 bénévoles accompagnants.
- Une campagne de prévention a été menée et quelque 900 plaquettes ont été adressées aux mairies, vétérinaires, médecins, coopératives agricoles et autres professionnels de l'agriculture.
- Pour présenter l'association et faire réfléchir les jeunes sur les embûches à éviter, une journée d'information a été organisée à l'intention de futurs jeunes installés du CFPPA-CFA de Montmorot.