Publié le 12/07/2017 à 00:00 / Jura Agricole

Mouton charollais

Vendredi 4 août, le concours national du Mouton charollais prendra place sous la halle de Charolles. Une belle journée en perspective avec, outre la désignation des champions de l'année, la très attendue vente aux enchères des agneaux de station, suivie d'une vente nationale d'agneaux prestiges puis d'une vente d'agnelles.

 Concours et vente nationale le 4 août

Le concours national des ovins charollais aura lieu le vendredi 4 août prochain à Charolles. C'est désormais sous la halle des expositions de la capitale du Charollais, que le rendez-vous phare de la race ovine éponyme donne rendez-vous chaque année. L'organisme de sélection (OS) de la race propose une véritable journée du Mouton charollais, débutant dès 6 h 30 par le classement des sections d'agneaux, antenais, brebis, bélier, lots d'ensemble... Le jugement se terminera vers 11 h 30, suivi du traditionnel vin d'honneur en présence de la Confrérie des saveurs du pays charolais. Après un repas servi par une association au profit des personnes souffrant du syndrome de Poland, le programme se poursuivra par la vente aux enchères des agneaux de station.

 

La génétique d'élite

 

148 animaux répartis en deux bandes –l'une comprenant des agneaux de janvier et l'autre des agneaux de février– ont été évalués à Palinges cette année. Conformément au protocole d'évaluation dicté par l'Institut de l'élevage, une trentaine de sujets sont éliminés en raison de défauts morphologiques, de mauvais pointages, de mauvaises performances, indique le président de l'OS Pascal Chaponneau. 12 à 14 agneaux sont réservés pour le schéma génétique de la race. C'est l'organisme de sélection qui les sélectionne en retenant les tout meilleurs sujets de la série, confie le président. Leur semence sera testée par le centre Insemovin à Limoges. Les agneaux dont la semence sera qualifiée seront ensuite diffusés à l'insémination artificielle. Achetés par l'OS, ces agneaux d'élite seront payés à la moyenne des cinq agneaux les plus chers de la prochaine vente aux enchères de station. « Cette année, nous avons bien travaillé pour le schéma génétique », se félicite Pascal Chaponneau. En effet, 92 des agneaux de la station sont issus de mères à bélier et 80 sont issus d'accouplements raisonnés dans le cadre du schéma génétique racial.

 

Agneaux prestiges et agnelles

 

Cette année, la "petite vente" des agneaux d'élite sélectionnés pour leur morphologie suivra la vente aux enchères de station. Une douzaine de spécimens feront ainsi l'objet de cette traditionnelle vente nationale de prestige.
Enfin, une vente d'agnelles clôturera la journée.
à noter que les JA du canton tiendront la buvette de l'évènement ! Buvette qui pourrait être assaillie si la chaleur continue de frapper comme elle le fait depuis quelques semaines et, désormais, chaque été...

 

Marc Labille