Publié le 13/07/2017 à 00:00 / Jura Agricole

TOUR DE FRANCE

Les agriculteurs aiment le Tour de France. A Prénovel, les éleveurs du Grandvaux l'ont montré avec leur fresque à la gloire du comté, filmée par les caméras du Tour.

Le bon Tour des éleveurs

Claude et Sylvie sont éleveurs de montbéliardes. En Bretagne, dans le Morbihan... En ce début du mois de juillet, ils se sont accordés quelques jours de vacances. En gîte, à Bellefontaine, dans le Jura... Le couple connaît bien Jean-Michel Arbez, le technicien de Jura Bétail et animateur du syndicat de la race dans le Jura. Aussi, profitant de ce séjour dans le Jura, ils se sont donnés rendez-vous...

Mais pas n'importe où ! A Prénovel, devant l'église. Le long de la route où vont passer les coureurs du Tour de France. Et sur le pré où leurs collègues éleveurs du Grandvaux ont installé la fresque qui défendra les couleurs du département dans le concours organisé par la société du Tour de France en partenariat avec la FNSEA.
Là, depuis plusieurs semaines, les Chambelland et compagnie, se sont retrouvés régulièrement. Pou concevoir cette fresque tout d'abord. Puis, ensuite, pour l'installer au pied de l'église, sur une parcelle à Roland et Isabelle Adam, Yannick et Damien Foucault, les associés du Gaec Guyetant. Une parcelle pentue. En hiver, les enfants du village viennent y faire de la luge...
Ce samedi matin, ils sont tous là, tout de blanc vêtus, coiffés de casquettes arborant les couleurs du comté, produit d'excellence dont ils font en même temps la promotion. Le thème de la montre a été respecté. Une montre taille XXL qui intégre quatre tableaux symbolisant les quatre phases de la fabrication du comté. Au centre, un mouvement où ont été installées les deux aiguilles. A chaque heure, un éleveur, cloche en mains.
Après les joies du barbecue, la troupe s'installe. Une oreille collée sur la radio, on suit l'avancée des coureurs sur les routes jurassiennes. On patiente. On s'impatiente même. Mais dans la bonne humeur... Une bonne humeur renforcée au passage de la caravane publicitaire. On se presse derrière les barrières pour récupérer quelques gadgets et cadeaux jetés par les voitures publicitaires. Un bon moment...

 

Faire de l'image


Tout à coup, cinq hélicos pointent à l'horizon. Branle-bas de combat. Inutile car ces appareils ne filment pas la course. Ils sont affectés au transport des VIP qui peuvent ainsi suivre une partie de l'étape « vue du ciel ». Secrètement, on les envie...
Quelques minutes plus tard, les premiers coureurs apparaissent sur la route menant au village. Deux, puis les autres en plusieurs groupes : le col de la Joux a provoqué des cassures dans le peloton. Et l'hélico – le bon cette fois – est là aussi. En stationnaire, il survole et filme la fresque de la FDSEA. Chacun est à son poste. Les clarines sonnent de plus belle... Quelques secondes, le temps de « faire de l'image ». La course poursuit sa route vers le Haut-Jura et l'arrivée aux Rousses. L'hélico reprend son vol... Chacun s'affaire pour tout ranger. Avant de filer vers un poste de télé et y suivre la fin de l'étape. Ce samedi, les coureurs sont allés très vite. C'est très bien : on pourra même voir l'arrivée avant d'aller traire !
Heureux d'avoir vécu ce moment aux côtés de leurs collègues du Jura, Claude et Annick regagnent leur gîte. Une belle journée !

 

Michel Ravet