Publié le 02/04/2018 à 00:00 / Jura Agricole

DESHERBAGE

Depuis quelques semaines, l'herbicide Proman / Inigo / Soleto a obtenu son AMM (autorisation de mise en marché) sur ces deux cultures après avoir été homologué sur pommes de terres il y a trois ans. Quel est son intérêt au sein d'une offre aujourd'hui assez limitée ?

Du nouveau dans le désherbage du tournesol et du soja.

Cet herbicide est composé de métobromuron à 500 g/l, un inhibiteur de la photosynthèse (urées substituées, groupe HRAC C2) dont l'action est racinaire et systémique (même mode d'action que le chlortholuron, isoproturon et linuron). Il est sélectif du soja et du tournesol par un positionnement en postsemis-prélevée et présente un profil à large spectre d'action sur les dicotylédones. Son action sur graminée reste plus limitée. Ce sera donc, la plupart du temps un produit d'association ou de programmes.


Une nouvelle solution sur tournesol


Dans les essais Terres Inovia, Proman a été évalué en comparaison au Racer ME. Ces deux produits ont été associés à Mercantor Gold en raison du complément sur graminées (tableau 1). A la dose de 2 l/ha, les deux solutions sont similaires sur chénopode, matricaire, renouée à feuille de patience et renouée persicaire, séneçon ou encore graminées. La solution avec Proman est en léger retrait sur morelle et plus encore sur mercuriale et renouée des oiseaux. Les deux solutions sont insuffisantes sur renouée liseron ou gaillet.
En terme de coût, c'est la dose de 2,5 l/ha qui est proche du programme avec Racer ME à 2 l/ha. Dans ce cas, l'action est nettement renforcée sur renouée à feuille de patience, renouée liseron (efficacité supérieure au programme avec Racer ME), ambroisie, gaillet et géranium disséqué.
Proman est donc une solution de plus pour les associations. Sa dose (2 ou 2,5 l/ha) sera choisie en fonction de la flore. Mercantor Gold est un partenaire préférable pour les fortes pressions graminées et morelle, Atic-Aqua pour la renouée des oiseaux et les fortes pressions en renouée liseron (mais en retrait sur graminées). Le partenaire Dakota est un compromis intéressant à bon rapport qualité-prix. Enfin, en situation de pression modérée en graminées, Proman à 1,5 l/ha représente un très bon complément au Pulsar 40 (dose de 0,8 l/ha + actirob B) sur chénopode, matricaire et renouée liserons qui sont les points faibles de cette postlevée.


Mais un réel progrès en soja


C'est bien sur soja que cette solution revêt un caractère innovant dans un contexte d'offre restreinte en prélevée (Smétomachlore/Mercantor ; pendiméthaline/Prowl400 ou Atic-Aqua). Proman vient renforcer l'efficacité sur chénopode, morelle, renouées et matricaire pour des programmes avec postlevée mais ne peut concurrencer les bases classiques (moins onéreuses) sur graminées. La lutte contre l'ambroisie se trouve nettement améliorée par le métobromuron (+25% d'efficacité que Prowl400 en programme avec une application de Pulsar 40 – 4 essais Terres Inovia) à condition de rester sur la dose de Proman à 2,5 l/ha. Cette dose peut être modulée à 1,5 ou 2 l/ha à la seule condition de réaliser une double application de Pulsar 40 (0,6 l/ha + actirob B – première application dès 2-3 feuilles vraies du soja). Cette action de prélevée est stratégique dans un contexte d'apparition de la résistance de l'ambroisie au Pulsar 40 et à l'Express SX. L'utilisation de Proman en prélevée ou Basagran SG (1 kg/ha) en première application de postlevée, la technique de décalage de semis (au 10-20 mai) après préparation du sol précoce et destruction des premières levée et le binage sont des leviers incontournables à la gestion de ce risque de résistance.


Franck Duroueix – Terres Inovia