Publié le 01/06/2018 à 00:00 / Jura Agricole

Transport

Quelles sont les règles à appliquer sur la route ? Quelle assurance pour le matériel tracté ou encore quelle est la nouvelle réglementation sur le freinage et ses conséquences ? Le transport en agriculture vous livre ses secrets.

Tour d'horizon des règles pour le transport en agriculture

Les règles à connaitre sur la route

 

Quel est l'âge minimum ? Dès 16 ans, un jeune peut conduire un tracteur seul ou attelé à un outil attelé à condition que la largeur maximale ne dépasse pas 2,5 mètres et 18 mètres de longueur. Dans les champs, l'âge est abaissé à 15 ans avec une dérogation dans le cadre d'une formation agricole.
Permis de conduire ou pas ? Le permis n'est pas indispensable quand le tracteur ou engin est rattaché à une exploitation agricole, ETA ou Cuma ou s'il est utilisé à des fins agricoles.
Quel gabarit ? La longueur pour un tracteur seul ou avec outil porté est maximum de 12 mètres, de 18 mètres avec remorque. La largeur est de 2,55 m maximum. Il n'existe pas de limitation de hauteur, dans la limite du bon sens. Il convient de distinguer le poids total autorisé en charge (PTAC) et le poids total roulant autorisé (PTRA).
Quel éclairage et quelle signalisation ? Dans tous les cas, le gyrophare doit être visible à 50 m dans toutes les directions. Sont obligatoires à l'avant : deux feux de positions ; deux feux de croisement ; deux indicateurs de direction ; un rétroviseur gauche ; un essuie-glace et un lave glace. À l'arrière : deux feux de positions ; deux indicateurs de direction ; deux catadioptres ; une plaque d'immatriculation éclairée et un disque d'indication de vitesse. Pour ce qui est des outils attelés, la signalisation des tracteurs doit être reportée sur l'outil à l'arrière comme à l'avant.
Et pour les convois agricoles ? Les engins de moins de 3,5 m de largeur et de 22 m de longueur (groupe A) doivent s'équiper de quatre panneaux rouges et blancs, des feux de croisement allumés de jour, de catadioptres latéraux et de restriction de circulation. Pour les plus de 3,5 m de largeur et 22 m de longueur (groupe B), deux panneaux convois agricoles doivent être apposés.
Quelle vitesse autorisée ? « Attention à ne pas confondre les performance techniques de votre véhicule et la législation », prévient Henri Vilette. Un engin agricole voit généralement sa vitesse limitée à 40 km/h.


L'assurance du matériel tracté porté


Les questions assurance ont été abordées par Denis Janvier, responsable commercial Goupama.
Quelle sont les assurances possibles ? Peuvent être assurés : le matériel porté tracté en cas d'incendie, d'événement naturels, de dommages électriques, de vol, de vandalisme et d'accidents. Le bris de matériel bénéficie également de l'assurance.
Et en cas de corps étranger ? L'assurance concerne les matériels de récoltes portés ou attelés, elle couvre les dommages directs causés par la pénétration de corps étranger dans le circuit de récolte.
Et en cas d'immobilisation ? L'assurance concerne le matériel de récolte porté ou attelé, elle permet de verser une indemnisation de remplacement ou d'intervention d'une entreprise prestataire.
Et pour les marchandises transportées ? Cette garantie est destinée à couvrir les marchandises, les outils, les récoltes, les animaux et les approvisionnements. Elle couvre les dommages dus à des ruptures d'attelage, d'essieu, de châssis et de perte de roue.


La nouvelle réglementation sur le freinage


Une nouvelle réglementation sur le freinage a vu le jour.
Choisir l'hydraulique ou le pneumatique ? Tout dépend de la remorque. Si elle possède déjà un système de freinage pneumatique, aucun problème. Le dispositif prévoit d'ores et déjà une double conduite, donc pas de modification. Cependant, ceux qui utilisent des bennes à freins hydrauliques, simple conduite, devront obligatoirement installer le kit d'adaptation, doublant le nombre de circuits s'ils veulent continuer à circuler et surtout pour que la remorque soit compatible avec leur tracteur, s'il est récent.
Est-il possible de convertir ? Il est impossible de convertir une simple ligne hydraulique en double pneumatique.
Et en matière d'homologation ? Pour qu'une remorque soit homologuée à circuler à 40 km/h, elle ne doit pas être équipée de freins hydrauliques, même double conduite.
Jusqu'à quand ? Les tractoristes maintiennent la ligne simple en plus de la double ligne, pour continuer d'utiliser le parc matériel existant et en parallèle, les équipementiers vendent toujours des outils tractés simple ligne. Attention : en 2022, la double conduite sera obligatoire sur toutes les machines. Concernant les tracteurs, la date à retenir est le 1er janvier 2018. Tous les nouveaux modèles commercialisés doivent bénéficier de ce dispositif de frein. Et le 1er janvier 2020, tous les véhicules devront disposer d'un double circuit.


Marie Renaud