Publié le 11/02/2016 à 00:00 / Jura Agricole

JURA BETAIL

Valfin jb, voici un nom de taureau montbéliard désormais mondialement connu et apprécié. Ce 3 frévrier 2016, le champion fête ses 12 ans de bons et loyaux services à la taurellerie de Crançot. Depuis son titre de N°1 montbéliard en ISU obtenu en Juin 2011, ce taureau est progressivement devenu une véritable icône pour le programme de sélection montbéliard jurassien. Il est aussi le dernier grand géniteur de la race conçu avant l'ère de la génomique.

Valfin jb : 12 ans et toujours là !

Le 3 février 2004, Valfin jb naît chez Christian Comte, éleveur à Dramelay (Jura). Il est fils de Natif jb, lui-même n°1 ISU à l'époque, et le premier veau de Saveur, fille d'Imposteur. A l'âge d'un mois, Valfin jb quitte son cheptel de naissance pour rejoindre la station de contrôle individuel de Crançot.

Au cours de sa première lactation, Saveur mettra en évidence deux qualités essentielles : la production d'une part, avec 8027 kg de lait en 301 jours ; une morphologie complète d'autre part, que les spécialistes ont pu apprécier au concours « Miss Nationale Montbéliarde » au Puy-en-Velay au printemps 2004
Sur les 100 taureaux achetés par Jura-Bétail pour cette série, Valfin jb sera retenu pour constituer le groupe des 34 taureaux nés en 2004 à mettre en testage.
L'histoire retiendra que les premières inséminations de Valfin jb n'ont pas été faites en France mais en république tchèque. Le taureau vient d'avoir 12 mois quand ses premières doses rejoignent Prague.
Quatre ans plus tard, en janvier 2009, les 51 premières filles contrôlées en république tchèque amènent le taureau en très bonne position dans la hiérarchie tchèque...
En février 2010, les calculs d'index français réalisés à partir des 77 premières filles aboutissent à un profil rigoureusement identique à celui qui a été dessiné un an plus tôt à l'autre bout de l'Europe.
A ce moment là, il apparaît clair que le taureau sera en capacité de donner satisfaction dans un très large spectre de conditions d'élevage.
Dans les deux pays, Valfin jb remontera progressivement dans les classements pour finir N°1 montbéliard en 2011.
En 2010 et 2011, Valfin jb fera plusieurs séjours en Belgique et au Royaume-Uni pour un total de 11 mois d'absence, afin de produire des semences sexées femelles. Inutile de préciser que le stock constitué sera très vite épuisé. En mars 2011, sa descendance femelle est présentée pour la première fois sous les arches de Juraparc.
Quand Valfin jb revient du Royaume-Uni en septembre 2011, son stock de semences conventionnelles est quasiment épuisé. Il est N°1 ISU montbéliard en France et la demande est importante tant en France qu'à l'exportation.
Sans les remarquables capacités de production du taureau, Jura-Bétail n'aurait pu répondre à la demande. Pour Valfin jb comme pour les autres taureaux JB, le seuil des 8 millions de spermatozoïdes au moment de l'insémination est incontournable.

 

Une descendance !


En décembre 2015, Valfin jb compte 12 000 filles en production dans une quinzaine de pays. Moins de la moitié, soit 5 239 filles dans 2014 cheptels, sont en France.
En deuxième place arrive la république tchèque avec 3 668 filles dans 273 cheptels.
La troisième place est occupée par les Pays-Bas avec 1 095 filles dans 275 cheptels.
On trouve aussi des filles de Valfin jb en production en Suisse (558), en Pologne (271), en Italie (71), aux USA (32), en Australie, au Royaume-Uni, au Canada, ...
En interrogeant les éleveurs de ces différents pays, les qualités reconnues aux filles de Valfin jb font l'unanimité :
_ Un lait riche en protéine et gras
_ Une mamelle très saine (mammites très rares)
_ Une excellente longévité
_ Une véritable solidité
_ Une fertilité à toute épreuve
Mais la famille s'agrandit chaque jour d'avantage. Ainsi, au regard de la diffusion des semences réalisée à fin 2015, nous pouvons annoncer une descendance de 25 000 filles dans 26 pays à l'horizon 2020.
A ce moment là, la France ne représentera que 25% de la descendance totale. C'est dire le rôle d'ambassadeur montbéliard que joue Valfin jb depuis 5 ans.
Du côté de la descendance mâle, 30 fils ont été diffusés en France par la voie de l'insémination animale. Contrairement à Valfin jb, les fils ont pu bénéficier de l'indexation génomique mise en place en 2009, ce qui a permis de réaliser une forte sélection dès la naissance de ceux-ci. Les plus vieux d'entre eux (Falco jb, Founil jb, ...) ont déjà des filles en production.

 

Une vie de star !


Après avoir tant donné, et tant voyagé, Valfin jb jouit d'une retraite paisible dans son box personnel à Crançot. Il est collecté selon les besoins et croise de temps en temps l'un ou l'autre de ses petits fils en salle de monte.
Par respect pour ce grand géniteur, Jura-Bétail a pris la décision de conserver le taureau dans son effectif. Compte tenu de l'excellente santé actuelle du taureau, nul doute que Valfin jb est dans à Crançot pour quelques années encore.