Publié le 15/01/2017 à 00:00 / Jura Agricole

JURA CONSEIL ELEVAGE

A compter du 1er février, Jura conseil élevage adopte le statut coopératif avant d'autres étapes cruciales pour la création du pôle élevage.

Changement de statut pour JCE

Dans un contexte de baisse du nombre des éleveurs et de développement des formes sociétaires, il y a un besoin de restructuration des organisations d'élevage pour faire des économies d'échelle et pour proposer des services toujours plus performants : c'est de ce postulat qu'a débuté la réflexion il y a un peu plus d'un an. Initié par Jura Bétail, le groupement de défense sanitaire, la chambre d'agriculture et Jura conseil élevage, le projet Jura a pour but de regrouper au sein d'une même organisation, l'ensemble des structures qui ont un lien avec les éleveurs.

Yohann Bernard, le président de JCE le qualifie ainsi : « Le projet Jura est le projet le plus ambitieux et le plus en adéquation avec le contexte économique actuel et également avec le nouveau règlement zootechnique européen. » Les administrateurs et membres de ces quatre structures se sont retrouvé régulièrement pour travailler à la définition des contours de ce que pourrait être cette future organisation et son mode de gouvernance. Pour parvenir à la création de cette future coopérative, Jura Conseil élevage se devait d'adopter également le statut coopératif pour ensuite pouvoir fusionner avec Jura Bétail ; une coopérative ne pouvant fusionner qu'avec une autre coop. Les 25 résolutions permettant ce changement de statut ont donc été soumises au scrutin à bulletin secret et adoptées.

Quant aux relations entre cette future entité et les éleveurs, le président de JCE a tenu à rassurer : « Pour nous, il est important que chaque adhérent puisse utiliser tout ou partie de la future coopérative : contrôle de performance sans mise en place ou l'inverse, utilisation uniquement du sanitaire, tout est possible et est à la carte, personne ne doit se sentir exclu ou obligé. »
Alors que de nombreuses organisations font le choix d'une réorganisation verticale, souvent au sein de leur propre réseau, le projet Jura démontre, si il en était besoin, la volonté de renforcer les liens entre les structures départementales et faire résonner « made in Jura » dans l'élevage jurassien.