Publié le 22/03/2017 à 00:00 / Jura Agricole

COMTE

La révision du cahier des charges de l'AOP comté est au coeur des réflexions et des débats des JA.

Quand JA s’interroge sur la réouverture du cahier des charges

Depuis quelques temps, des bruits de couloirs courrent sur une potentielle réouverture du cahier des charges du comté. Ceci n'est pas une rumeur ! Un travail de fourmi est en place depuis ce début d'année 2017. La première étape consiste à réunir un large panel, Jura et Doubs, de la profession agricole en « Groupe d'éleveurs » afin d'émettre des propositions communes sur les 12 sujets du cahier des charges soumis à réflexion par le CIGC.
L'enjeu du nouveau cahier des charges est d'allier à la fois, une production laitière et des fromages de qualité qui répondent aux attentes des consommateurs et qui feront le poids face à la concurrence des marchés de demain, tout en garantissant une filière structurée, défendant les intérêts collectifs. Il doit permettre de garantir des exploitations agricoles rationnelles, dont les logiques de productions sont actées en prenant en compte le système de production dans sa globalité.
A chacun de ces groupes, JA-FDSEA, étaient présents les 4 référents lait AOP de Jeunes Agriculteurs Jura que sont : Baptiste Mivelle, Jean-Jacques Ioni, Thibaut Degay et Xavier Pagnier.
En réponse aux questionnements grandissants de l'ensemble du réseau, ils ont tenu à présenter ces travaux de réflexion à l'ensemble des adhérents JA avec l'appui de Mathias Bouillet, administrateur JA et membre du collège « Transformateurs » au sein du CIGC.
Ainsi, sur la centaine d'invitations envoyées, 44 JA étaient présents le 2 mars dernier, à Poligny. Certains sujets tels que les conditions et techniques de traite, l'environnement, le bien-être et la santé animale n'ont pas encore été abordés en « Groupe d'éleveurs ». Sur ces points, les 5 référents ont laissé libre cours aux échanges afin de récupérer un maximum d'informations et formuler des propositions répondant à l'intérêt collectif. « Les échanges ont été dynamiques et les idées ont fusé. C'est la preuve du dynamisme de notre réseau. », souligne Xavier Pagnier.
Au vu de la réussite de cette réunion, d'autres seront mises en place dans les mois à venir, pour continuer d'informer le réseau des avancées des travaux des prochains « Groupe d'éleveur ».