Publié le 31/05/2017 à 00:00 / Jura Agricole

ANCIENS EXPLOITANTS

Comment se faire entendre des politiques et obtenir le respect des engagements pris pour la revalorisation de leurs retraites ? Les anciens exploitants agricoles du Jura comptent bien se faire entendre : l'été sera chaud !

Les anciens exploitants mettent le pression

En sa qualité de vice-présidente de la section nationale des anciens exploitants agricoles, Marie-Paule Legay a dressé un triste constat sur le niveau des retraites : un blocage depuis plus de trois ans, une absence de revalorisation, le non respect des engagements du gouvernement pour atteindre une retraite à 75% du Smic à carrière complète... « La retraite n'est pas un long fleuve tranquille. C'est un travail de chaque jour et la sérénité n'est jamais donnée... » : aussi a-t-elle invité les responsables de chaque section départementale à présenter leurs revendications aux futurs députés qui seront élus en juin.

C'était le sujet fort de la dernière assemblée générale de la section des anciens exploitants agricoles du Jura qui s'est tenue, sous la présidence de Jacques Chalumeau, en salle des fêtes de Domblans.
Et ces propos ont immédiatement trouvé un écho dans la salle et provoqué différentes interventions, parfois loin des thèmes choisis ! Entre taxe pour les propriétaires, invitation à muscler les revendications « pour se faire entendre » ou « à rester chez soi pour profiter des aides », les débats sont montés d'un ton... A tel point qu'on en oublia presque d'aborder ce qui devait être un des sujets de la matinée : le combat mené par les femmes qui ont toutes travaillé sur les fermes et qui sont si mal récompensées aujourd'hui...
Dans son intervention, Marcel Marguet, le vice-président de la FDSEA, a insisté sur ce message fort à faire passer aux nouveaux députés, en particulier pour leur faire comprendre que « les zones rurales ne sont pas des territoires de seconde zone ». Et d'inciter aussi les anciens exploitants à la prudence dans leurs activités de chaque jour, dans le coup de main qu'ils donnent encore sur la ferme..

 

Des prix inabordables...


Président de Jeunes Agriculteurs du Jura, Nicolas Saive a résumé le travail fait par son syndicat sur le dossier installation, en particulier avec la charte à l'installation, outil destiné à inciter les candidats à l'installation et à éviter la triste constat de seulement deux installations pour trois départs qui se profile à l'horizon 2020. En matière de transmission, il a rappelé que, sur la zone basse du département, certains projets d'installation sont, aujourd'hui, remis à plus tard, en raison de prix inabordables pour des jeunes !
Enfin, sur le rôle des femmes, il a noté l'évolution des mentalités : « On rencontre aujourd'hui des jeunes femmes reconnues comme chef d'exploitation à part entière. L'agriculture est en train de changer et vous avez participé à cette évolution... »

 


Les activités de la section

 
- Le pique-nique aura lieu cette année à Tourmont, le mardi 20 juin. L'occasion pour les anciens exploitants de se retrouver. Une invitation est lancée à de nouveaux retraités, mais également aux retraités d'autres syndicats agricoles avec qui les membres de la SDAE ont aussi beaucoup se choses à partager.
- Les cotisations permettent aux adhérents de la section de bénéficier des avantages obtenus auprès du Crédit Agricole et de Groupama.
- Une campagne de sensibilisation au problème des retraites sera menée dans le courant de l'été et les anciens s'adresseront directement aux ploitiques.
- Quatre voyages ont été organisés en 2016 : l'Italie aux mois de mai, une journée sur le plateau de Langres en juin, Toulouse en juillet, et le Portugal au début de l'automne.
- En 2017, la commission des voyages a fixé de nouvelles destinations : après l Hollande au début du mois d'avril, une journée à Pérouges et au parc des oiseaux de Villars-les-Dombes, ce sera une visite de Paris à la mi-juin, et les Iles Borromées fin septembre. Les intéressés sont invités à ne pas attendre pour s'inscrire à ces voyages qui permettent de nouer des liens très forts entre tous les participants.