Publié le 12/03/2015 à 00:00 / Jura Agricole

Génétique montbéliarde

Montbéliarde Sélection a présenté à Juraparc les lots de descendances de sept taureaux phares. Diligence (Poète MS), championne adulte en 2014, laisse cette année la place à Alaska (Nickel MS), toujours au Gaec des Moidons.

Alaska, reine MLS

C'est un binôme de deux jeunes juges qui a présidé cette année la présentation génétique organisée par Montbéliarde Sélection, le 25 février dernier à Lons-le-Saunier.

Florent Chevènement et Matthieu Descourvières ont dû départager quelques 80 femelles, filles d'une trentaine de taureaux de l'entreprise de sélection jurassienne : outre les lots de vaches et de génisses d'élite, ils ont aussi vu les descendances de sept taureaux mis en valeur cette année. Cette journée, suivie par plusieurs centaines de visiteurs venus de toute la France, mais aussi de Suisse et de Belgique, a été l'occasion pour les techniciens de l'entreprise de rappeler les principes de la sélection linéaire, ainsi que ses atouts : variabilité génétique préservée, aptitude bouchère, robustesse et solidité des animaux... «Nous sommes une petite entreprise, avec peu de moyens – seulement trois techniciens – nous faisons de l'artisanat, presque, si j'ose dire... de l'orfèvrerie !» introduisait le directeur Gilles Grémion, avant de laisser la parole à Claude Paget et Charlotte Cegloski, qui se sont relayés pour décrire les qualités et les limites des taureaux présentés, en s'appuyant sur leurs descendantes.


Tyrol MS, rustique, solide


Dans la lignée L0 (Océano), on a ainsi pu voir un lot de filles du taureau Tyrol MS (Iran sur Ajax), : «C'est une lignée qui se caractérise par la rusticité, la solidité, la longévité, explique Claude Paget. Les filles de Tyrol MS sont exceptionnelles dans la morphologie, en corps, pour la taille aussi bien que pour la largeur et la profondeur de poitrine, et bassin: pour la largeur, la longueur ou l'inclinaison. Ce taureau laisse des filles bonnes en conformation bouchère (126) et en aplombs, elles deviennent de grandes laitières une fois adultes. Il faut néanmoins faire attention aux mamelles.»
En L1 (Hélios) lignée sous le signe du format et du potentiel laitier, c'est un lot de filles de Bilbao MS qui assurait la vitrine. «Les filles de Bilbao MS sont des vaches harmonieuses, solides et rustiques. Ce sont des bonnes laitières qui présentent des bons taux. Elles sont dotées d'un très bon tempérament. Bilbao MS est à utiliser sur des souches présentant de bons bassins.»
Chabal MS (Gibet sur Ecu), de la lignée L5 «laisse des filles harmonieuses et plaisantes, avec des mamelles souples, de bonnes structures de mamelles...» Quand à Dauphin MS (Milan su Gibet), de la lignée L3, il apporte «format et production». Petit zoom sur Diplôme MS (Savant sur Jumbo), dans la lignée B0, dont la mère était présente sur l'exposition : Radine (Jumbo sur Boniface) a totalisé 100.000 kg de lait lors de sa dixième lactation. Le lot de ses petites filles illustre bien ses qualités. C'est justement l'une d'entre-elles qui est choisie par les deux juges comme meilleure mamelle Espoir : «J'ai longtemps hésité, avoue Florent Chevènement, j'ai choisi celle-ci car elle a peu de volume, peu d'écart avant et va bien vieillir.» Et de désigner Héroïne (Diplôme MS), appartenant au Gaec Vuez.


Héroïne meilleure mamelle Espoir


Halloween (Alicant MS sur SN L5) du Gaec Cattin-Pritzy se voit décerner le titre de championne Espoir. «On recherche des vaches harmonieuse, voici une belle jeune vache, avec un très bon bassin, une bonne mamelle sans volume, avec un super équilibre et d'excellents trayons.»

Dans la catégorie Jeune, c'est Galak (Aladin MS sur Unique MS) au Gaec Cattin-Pritzy qui obtient le prix de meilleure mamelle. «Une mamelle collée au corps, avec un ligament arrière qui monte haut, et une qualité de trayon qui doit être un plaisir à traire tous les jours», assure Matthieu Descourvières. La championne, Griotte (Dany MS sur SNL2) au Gaec Cattin-Pritzy a produit 7.606 kg de lait à 36,4 de TP en 1ère lactation. «Peu de défauts... c'est une vache qui peut produire et vieillir, avec beaucoup de taille, de bonnes profondeurs et de bonnes attaches
Enfin, dans la catégorie adulte, les juges désignent comme championne la tenante du titre, Diligence (Poète MS sur Ecu MS) au Gaec des Moidons : elle sera rappel de championnat ! C'est une vache du même élevage, Alaska (Nickel MS sur Prisunic MS) qui se verra décerner le titre. «Du corps, de l'avant-main, une belle ligne de dos, avec une excellente couverture musculaire.» Quand au prix de meilleure mamelle adulte, il revient à Factrice (Tennis MS) à l'Earl de l'Ahier aux Oussières. «Une mamelle avec peu de volume, un excellent équilibre, de très bons trayons, capable de bien veillir», conclut Florent Chevènement.


AC