Publié le 23/03/2015 à 00:00 / Jura Agricole

Anciens exploitants sécurité routière

Lors de leur assemblée générale de secteur, les anciens exploitants agricoles de la région de Chemin - Chaussin se sont penchés sur la thème de la sécurité routière.

Les seniors et la sécurité routière

La réunion intercantonale des sections SDAE Chemin-Chaussin s'est déroulée pour la deuxième année à la salle des fêtes du Deschaux.

Après l'actualité de la section et une présentation du journal Le Jura Agricole et Rural et de son supplément Temps Plein, c'est Jean-Paul Grapin de l'association de prévention routière du Jura qui sensibilisait les participants aux questions de sécurité sur la route. Une intervention très pédagogique et appréciée de tous, où les messages de prévention sont bien passés.

«La moitié des accidents des seniors sur la route concernent des piétons. De plus, ils sont souvent plus grave. A 75 ans, on est plus fragile qu'à 20 ans. Un impact, même à 20km/h n'aura pas le même effet sur le cœur et sur le squelette». Autre point d'attention : le contrôle de la vue, à tout âge. Un quart des conducteurs français présenterait un trouble de la vue sans le savoir, particulièrement les jeunes.

Visite médicale obligatoire


Outre les traditionnels recommandations concernant l'alcool au volant, il fut aussi question de la visite médicale obligatoire pour les seniors. «L'accident, ce n'est pas une question d'âge, c'est une question de santé et de prudence», indique l'intervenant. Un projet semble actuellement dans les tiroirs : la visite médicale pour tous avant de s'inscrire à l'auto-école, puis une visite périodique : à partir de 60 ans tous les 5 ans et à partir de 75 ans tous les 2 ans. Entre-temps un suivi serait assuré dans le cadre de la médecine du travail.
L'association de prévention routière, qui rassemble 700 adhérents dans le Jura, intervient auprès de tous les publics, seniors mais aussi en école, auprès des jeunes. Son objectif est de faire baisser le nombre et la gravité des accidents de la route. Pour faire réagir son auditoire, Jean-Paul Grapin sait s'y prendre. Un chiffre suffit : 96 % des jugements pour délits routiers concernent un homme au volant. «On résoudra le problème de la sécurité routière quand les hommes prendront exemple sur leurs femmes !». Réactions assurées.

 

IP