Publié le 02/04/2015 à 00:00 / Jura Agricole

Anciens exploitants agricoles du jura

La Thaïlande, pays de contrastes et de grandes aventures, au climat chaud et humide, ses 65 millions d'habitants qui peuplent un pays s'étendant sur plus de 1600 kilomètres, du nœud au sud... Maryse Vuilloz et Marie-Odile Bourges étaient du dernier voyage de la section des anciens exploitants agricoles du Jura. Morceaux choisis de leur carnet de voyage en Thaïlande...

Banco à Bangkok pour les anciens exploitants

 «Ayant embarqué à Lyon Saint-Exupéry, et après une escale à Istambul, les 65 participants du voyage de la section des anciens exploitants agricoles du Jura ont atterri à Bangkok, métropole de 14 millions d'habitants à majorité boudhiste. Une grande capitale où les inévitables aspects de la vie moderne côtoient une tradition plus rurale marquée par l'omniprésence de temples riches d'histoire.

 

Dans certaines familles, on est bonze à vie ; ce terme désignant la communauté des moines bouddhistes dont l'importance sociale est prépondérante dans le pays. Une communauté où tous les hommes, enfants ou adultes, peuvent effectuer une période variable de leur existence, avant de réintégrer la société civile.
Bangkok, la Venise de l'Orient, est sillonnée par de nombreux canaux ou khlong qui étendent leurs ramifications dans toute l'agglomération. Les Thaïlandais utilisent de petites embarcations pour se déplacer plus rapidement qu'en empruntant les rues encombrées. La délégation jurassienne a eu droit à son départ en pirogues, jusqu'au marché flottant de Damnoen Saduak, le plus grand et le plus populaire et très prisé des touristes. Dans une atmosphère vivante et chaleureuse, ils ont participé aux ventes de marchandises chargées dans les barques (fruits, légumes, viandes, poissons, thé, fleurs et même des soupes et des plats cuisinés directe sur des braseros...). Les sarongs et blouses en coton des marchands ajoutant une touche supplémentaire de couleurs...

 

Les visites de temples étaient également au programme. Et elles furent nombreuses. En commençant par celle du temple de l'aube dédié à Aruna, la pagode la plus connue de la ville avec ses 80 mètres de obture décorés de fragments de porcelaine et ses quatre petits pavillons présentant des représentations de différentes périodes de la vie de Boudha.
Puis la visite du grand palais royal appelé également le temple du Boudha d'émeraude : un magnifique exemple d'architecture thaïe. Les bâtiments élancés sont harmonieux avec leurs toits à étage, recouverts de tuiles vernissées vertes et orange. Le fameux Boudha d'émeraude, ruisselant d'or, est la statue la plus vénérée de tout le royaume.... Dans la religion et le mode de vie des autochtones, la présence des esprits se distingue au quotidien. A l'entrée de chaque habitation, temples ou terrains, d'imposants oratoires sont dressés et des offrandes en tous genres y sont déposées...

 

 

Des dames du groupe jurassien ont également participé à la récolte du riz dans l'une des nombreuses rizières du pays. Ce au beau milieu d'un groupe de femmes, faucille à la main, et habillées de pied en cap, de bottes, pantalons, pulls et gants, chapeaux à collerettes, malgré la chaleur. Beaucoup travaillent encore à la main mais le machinisme fait son apparition avec tracteur, machine à battre. Les paysans se regroupent en coopérative avec une machine par village où chacun vient avec sa récolte pour battre le riz...
Ce fut également la visite d'une pépinière d'orchidées aux très belles couleurs, composant de magnifiques boutés avec des fleurs de lotus.
Une démonstration de dressage d'éléphants, une promenade en char à bœufs et une promenade à dos d'éléphant ont complété un programme de réjouissances qui souleva bien des éclats de rires.


Autre moment d'émotion, celui d'un déplacement vers un marché nocturne, en cyclo-pousse, un engin à trois roues qui se faufile dans la circulation accompagnée par la police qui ouvre la route au sifflet. Puis ce fut le train couchettes pour une journée d'excursion à l'île des coraux et un voyage dans le nord du pays, pour admirer le fameux triangle d'or, aux confins de la Thaïlande, du Myanmar (ex Birmanie) et du Laos, séparés par le confluent du Mékong et de la rivière Ruak. Une région connue pour ses tribus montagnardes, sa végétation luxuriante et pour ses cultures de pavot à opium. Et c'est en pirogues que le groupe remonte le Mékong à la rencontre des tribus Yao et Akha, très accueillantes.
Après douze journées de périple, le groupe est rentré dans le Jura en gardant un souvenir intense de ce voyage qualifié de « très intéressant et instructif».

 

M.R.