Publié le 22/04/2015 à 00:00 / Jura Agricole

FLASH CULTURES

En plaine du Jura, il est tombé de quelques millimètres d'eau à plusieurs dizaines fin de semaine dernière. En ce début de semaine, certains ont fini de semer les maïs, d'autres commencent.

Observations du lundi 20 avril 2015

COLZA HIVER

 

* Stade : F2 (nombreuses fleurs ouvertes) à G1 (chute des premiers pétales, les 10 premières siliques ont une longueur inférieure à 2 cm).

* Maladies : depuis la fin de la semaine dernière les traitements fongicides sont en cours.

 

BLE HIVER


* Stade : la dernière feuille est pointante ou enroulée sur les situations les plus précoces (semis de septembre). Pour le reste stade 2 nœuds voire 1 nœud pour les situations les plus tardives.

* Fertilisation azotée: A l'approche du stade « sortie dernière feuille », le dernier apport peut être envisagé. Ce dernier peut être raisonné à l'aide d'un outil de pilotage sous réserve d'une pluviométrie suffisante depuis le dernier apport d'azote. Pour une bonne valorisation, il est conseillé de le réaliser avant un épisode pluvieux.

* Septoriose : le risque septoriose est à prendre en compte à partir du stade 2 nœuds. A ce stade, il reste une feuille à sortir. C'est à dire que la deuxième feuille visible en partant du haut de la tige principale correspond à la F3 définitive. Le seuil de nuisibilité est atteint lorsqu'au moins 20 % des F3 définitives sont touchées.

Sur le terrain, peu d'évolution depuis la semaine dernière. La septoriose est fréquemment présente sur la F5 définitive et quelques fois sur F4 définitive (variétés très sensibles et à 2 nœuds et plus). La F3 définitive est toujours indemne quelles que soient les situations. Le risque estimé par le modèle Presept reste faible pour la plaine du Jura et nul pour le reste de la Franche-Comté.

Aucun traitement vis à vis de cette maladie ne se justifie actuellement. Pour les blés non traités jusqu'à ce jour contre les maladies foliaires, et dont la dernière feuille est visible, une protection fongicide doit être envisagée dès lors que la dernière feuille est étalée (complétement déployée). Intervenir dans les meilleures conditions d'applications possibles (hygrométrie > à 60%...). Ce traitement pourra selon les situations être renouvelé (risque fusariose...) ou non, ce qui peut influencer sur la ou les doses de produit et donc la dépense. Idem pour le niveau de nuisibilité des maladies foliaires de la variété. Il est impératif que ce traitement soit efficace vis-à-vis de la rouille brune et jaune en cas de variétés sensibles à l'une ou aux deux maladies. Exemples de programme à partir des références Arvalis.

Nuisibilité maladies (variétés) Un seul traitement au stade dernière feuille étalée(DFE). Traitement DFE avec renouvellement de la protection fongicide à la floraison du blé. Cout approximatif du traitement DFE.
Faible à moyenne.
(Fructidor,Aprilio,Ionesco,Cellule,Rubisko,Arezzo,Laurier, Sokal...) ADEXAR 0.7
AVIATOR XPRO 0.55
LIBRAX 0.7
CERIAX 0.8*
VIVERDA 1* ADEXAR 0.7
AVIATOR XPRO 0.55
LIBRAX 0.7
CERIAX 0.8*
VIVERDA 1* 35 à 40€/ha
Moyenne à élevée
(Diamento,Oregrain,Graindor,Apache,SYMoisson, Alixan, Pakito, Orvantis,...) ADEXAR 0.9
AVIATOR XPRO 0.7
LIBRAX 0.9
CERIAX 0.1*
VIVERDA 1.2* ADEXAR 0.7
AVIATOR XPRO 0.55
LIBRAX 0.7
CERIAX 0.8*
VIVERDA 1* 35-40€/ha si renouvellement

45-50€/ha sans renouvellement

* produits très efficaces sur rouilles brune et jaune.
Variétés parmi les plus sensibles à la rouille brune : Boregar, Arezzo, Aubusson, Compil, Musik, Orvantis, Pakito, ...

* Rouille jaune : pas de nouveaux foyers signalés cette semaine dans le bulletin de santé du végétal. Dans les témoins non traités concernés par cette maladie, la rouille jaune progresse. Il est important de rappeler qu'il faut intervenir dès que les premiers symptômes sont observés. Seules les variétés sensibles à cette maladie telle que ALIXAN, ALLEZ Y, ALTIGO, HIFI, HYSUN, HIWIN, IONESCO, LAURIER, PIRINEO... sont concernées. Surveillez vos parcelles à risque très régulièrement et intervenez dès les premières pustules visibles. Voir BSV.

Si vous avez déjà réalisé un traitement fongicide sur votre parcelle avec un produit efficace (CEANDO, CHEROKEE, OPUS, OSIRIS WIN, YETI,...), cette maladie est censée être contrôlée. A l'inverse, si le produit est peu ou pas efficace (INPUT, AVIATOR XPRO...), il faudra absolument la contrôler. La substance active présentant la meilleure efficacité rapport qualité prix est l'époxiconazole à demi dose (0.5 l/ha OPUS ou 0.75 l/ha d'OPUS NEW). Les strobilurines (ACANTO, COMET, AMISTAR...) ainsi que les produits BASF à base de SDHI + époxiconazle (ADEXAR, VIVERDA, CERIAX...) présentent aussi de très bonne efficacité mais sont plutôt à réserver pour des traitements au stade dernière feuille.

 

ORGE HIVER –ESCOURGEON


* Stade : la dernière feuille est complétement déployée dans toutes les parcelles observées. Les barbes sont observées sur les plus avancées.

* Maladies foliaires: Les maladies foliaires telles que la rhyncosporiose ou l'helminthosporiose progressent doucement. Les trois dernières feuilles sont généralement saines. Ce qui démontre que l'on pouvait envisager le traitement unique sur bon nombre de parcelles. A ce stade lorsque la dernière feuille est étalée ou complétement déployée, il doit être réalisé. On pourra attendre la sortie des barbes mais pas plus tard notamment pour les parcelles qui ont déjà reçu une protection fongicide.

Nuisibilité des principales variétés.

Nuisibilité maladies Orge fourragère Orge Brassicole
Faible KWS Cassia, Malicorne, Smooth, SY Bamboo... Salamandre, SY Tepee,...
Moyenne Tatoo, Volume, SY Boogy, Dribble, KWS Glacier... Etincel, Isocel, Casino, Calypso, Amistar, ...
Elevée Ketos, Touareg, Cervoise,... Esterel, Passerel,...

Exemple de produits ou association en traitement unique lorsque la dernière feuille est étalée ou complétement déployée (dose la plus forte). Ses mêmes propositions peuvent être reprises pour le deuxième traitement lorsqu'un premier a déjà été réalisé (dose la plus faible). Source ARVALIS

 Aviator Xpro 0.55 à 0.6 ou Aviator Xpro 0.4 à 0.5 + Twist 500 SC 0.1
 Adexar 0.7 à 0.8 ou Librax 0.7 à 0.8
 Viverda 1 à 1.1 ou Ceriax 0.8 à 0.9
 Librax 0.5 à 0.6 + Comet 0.2

 

TOURNESOL

*Stade : deux feuilles pour les semis réalisés aux environs du 20 mars. Sinon levée ou germination pour ceux de début avril.

 

ORGE de PRINTEMPS

* Stade : fin tallage pour les semis de février, début tallage pour ceux de mars.

* Désherbage : après la pluie de vendredi dernier, les levées d'adventices devraient prendre fin. Attention au stade de la céréale, stade épi 1 cm.

 

MAÏS

*Semis : beaucoup de semis effectués à ce jour. Ils se poursuivent.

* Désherbage : « l'idéal c'est 10 à 15 mm de pluie dans les 10 jours suivant l'application d'herbicide en pré-levée ». Soit les conditions pour la plupart des semis antérieurs au 18 avril.

 

Rappels :

1) La stratégie tout en pré-levée est particulièrement conseillée lorsque la flore supposée est composée de :
- graminées PSD (panic, sétaire, digitaire), et ce d'autant plus qu'elles sont nombreuses,
- et de dicotylédones classiques (chénopodes, amarante, morelle noire, renouée persicaire, mouron des oiseaux,...).

Elle permet d'avoir une efficacité à la fois sur graminées et sur dicotylédones en un seul passage. Elle est relativement simple à mettre en œuvre, il suffit de désherber après le semis. Mais elle est dépendante de la météo (efficace si pluie d'au moins 10 mm dans les 10 jours suivants). Elle reste sécuritaire pour les exploitations dont la charge de travail est importante en avril-mai.

En présence de graminées et de dicotylédones difficiles (mercuriale ,..) et/ou de vivaces, elle est insuffisante. On lui préférera une stratégie de pré levée + post levée, le premier traitement visant principalement les graminées.

Les stratégies en post levée, précoces ou non, sont adaptées aux situations sans graminées ou en faibles nombres et aux dicotylédones classiques et difficiles. 

 

2) Pour les parcelles semées et non désherbées en pré-levée, la stratégie de post-levée précoce peut-être une opportunité. Elle consiste à intervenir au stade 2 feuilles du maïs sur des adventices non levées ou à un stade plantule en associant des herbicides racinaires et foliaires. Des conditions favorables aux deux types d'herbicides sont nécessaires pour une bonne efficacité, humidité du sol et pluie significative après traitement (racinaire), et bonne hygrométrie et temps poussant lors du traitement (foliaire). Censée être plus persistante d'action que la pré-levée, un rattrapage en post-levée n'est pas à exclure pour autant (faible dose d'herbicide, relevée, vivaces).

 

SOJA

 

* Stade : les semis ont démarré depuis la semaine dernière

* Inoculation : à l'exception des parcelles ayant porté un soja bien nodulé au cours des trois dernières années et situées en sol ni calcaires ni sableux (< 35 % de sables), toutes les parcelles doivent être inoculées.

* Densité de semis : rappel des densités/ha préconisées par le Cetiom (grains/ha).

Groupe précocité Mode de culture Objectif en pied/Ha Densité conseillée
00 Sec 500 000 570 000 à 690 000
00 Irrigué 450 000 500 000 à 620 000
000 Sec 550 000 600 000 à 670 000

 

Message élaboré par les techniciens de la chambre d'agriculture du Jura