Publié le 03/10/2018 à 00:00 / Jura Agricole

Editorial



Stop à la violence des anti-viande !

La stupéfaction a laissé place à l'indignation et la colère dans les rangs des éleveurs après l'incendie criminel de l'abattoir de l'entreprise Gesler dans l'Ain la semaine dernière.

Combien de temps encore agriculteurs, bouchers et professionnels de la viande devront subir les attaques toujours plus violentes d'associations anti-viande ?
Après les injures faisant référence au drame de l'holocauste puis cet acte criminel aux méthodes terroristes sur un outil d'abattage, faudra-t-il attendre un drame humain avant que nos responsables politiques ne s'emparent véritablement du problème ?
Combien de fois devrons-nous encore rappeler le mal-être des paysans quand chaque jour les médias nous accusent de tous les maux de la terre ?
Nous disons stop à cette escalade de violence des anti-viande qui en agissant cette fois de manière cagoulée en pleine nuit montrent leur vrai nature. Evidemment, chacun est libre d'adopter le régime alimentaire qu'il souhaite pour lui-même et nous le respectons, mais les éleveurs et les acteurs de nos filières méritent le respect de tous. Il est grand temps que les pouvoirs publics mettent un terme à ces violences inacceptables et défendent un peu ceux qui travaillent avec passion pour nourrir la population.

 

Christophe Buchet, président de la FDSEA du Jura
Romuald Paget, président des Jeunes Agriculteurs du Jura