Publié le 04/09/2018 à 00:00 / Jura Agricole

TOURNESOL

Contrairement au maïs et au soja, le tournesol est relativement fragile à maturité. D'où la nécessité de surveiller régulièrement la culture pour récolter au moment le plus propice.

Récolter dès que possible les parcelles à maturité

La période de maturité des tournesols s'avère étalée cette année. Des parcelles en surmaturité sont déjà identifiées (et récoltées pour certaines) depuis la mi-août, ce qui est exceptionnel. Les parcelles moins précoces évoluent rapidement depuis une quinzaine de jours avec des températures chaudes et le climat sec. Il faut se préparer à récolter sans attendre les parcelles au fur et à mesure qu'elles murissent pour ne pas entamer le potentiel de rendement. D'après nos projections, le gros des récoltes devrait se dérouler sur septembre.


Fragile à maturité


Contrairement au maïs et au soja, le tournesol est relativement fragile à maturité. Les oiseaux, les maladies de fin de cycle (sclérotinia, botrytis) et les évènements climatiques comme une forte pluviométrie peuvent occasionner très rapidement des pertes de rendement. Il est impératif de récolter dès que la maturité est atteinte. Attendre a aussi des conséquences sur le taux d'humidité. Ce dernier à tendance à remonter avec le raccourcissement des journées automnales et les températures en baisse.
Récolter en plusieurs fois si nécessaire
La maturité du tournesol n'est pas toujours homogène dans les parcelles. Il ne faut pas hésiter à récolter en plusieurs fois pour limiter les pertes de rendement et de qualité ainsi que pour éviter des frais de séchage.
Avant d'atteindre sa maturité, le pied de tournesol présente des feuilles médianes, supérieures et une tige encore vertes. Le dos du capitule est jaune. La teneur en eau des graines est supérieure à 15 %. Récolter à ce stade augmente le taux d'impuretés et les frais de séchage. Le battage est difficile et la vitesse de récolte plus lente.
Le stade optimal de récolte, à ne pas manquer, survient quand le dos du capitule vire du jaune au brun. Les feuilles de la base et du milieu de la tige sont sèches. Quelques feuilles hautes sont encore un peu vertes. Les fleurons tombent d'eux-mêmes. La tige devient beige clair.


Quand c'est noir, c'est trop tard...


Si on attend encore, au stade suivant on observe que les feuilles sont toutes complètement desséchées, le capitule est brun noir et les tiges brunes. Une récolte trop tardive expose à l'égrenage et aux pertes dues au vent, oiseaux et maladies.

 

 

L.Jung – M.Geloen

 

Pour en savoir plus sur la récolte du tournesol rendez-vous sur www.terresinovia.fr rubrique tournesol