Publié le 05/11/2018 à 00:00 / Jura Agricole

Hausse des carburants

Le conseil de l'Union des entreprises de proximité du Jura vient de diffuser un communiqué relatif à la hausse des carburants

La grogne des entreprises de proximité

Prenant en compte la grogne relative aux hausses de carburant, le Conseil de l'U2P du Jura rappelle :
• Que la transition écologique n'est pas une option et que les moyens d'un développement durable doivent être trouvés,
• Que 56 % des déplacements en voiture font moins d'un kilomètre mais que cela est surtout le fait des zones urbaines,
• Que toute hausse des carburants impacte doublement les entreprises puisqu'elle diminue le résultat des entreprises et réduit en sus le pouvoir d'achat des clients,
• Que cette fiscalité est particulièrement punitive pour les entreprises car les solutions alternatives (véhicules non polluants de transports de biens, marchandises et personnes et/ou engins de chantier) n'existent pas ou sont économiquement inaccessibles,
• Que la santé économique d'une grande majorité de Très Petites Entreprises demeure très fragile,
• Que les politiques menées depuis 40 ans ont conduit à l'explosion des grandes surfaces à la périphérie des villes au détriment des commerces de proximité en centre-ville, ce qui a fait augmenter les déplacements en voiture,
• Que la suppression du Gazole Non Routier pour les petites entreprises de Travaux Publics est INABMISSIBLE puisqu'elle conduira à l'effondrement économique de toutes les petites entreprises de Travaux Publics, d'autant que cette mesure ne touche pas les agriculteurs ayant une seconde activité de TP et qu'il n'existe AUCUN engin de chantier non polluant,
• Et enfin que les hausses de carburant impactent particulièrement les habitants et entreprises des territoires ruraux, après d'autres mesures qui les ont déjà pénalisés telles que les 80 kms / h, la diminution des services publics, la désertification médicale....


Il exige
• Que le Gazole Non Routier soit maintenu pour les petites entreprises de Travaux Publics (-20 salariés)
Demande
• Que les Très Petites Entreprises et Professionnels, notamment de santé, se rendant à domicile bénéficient d'une mesure fiscale compensatoire à ces augmentations en raison de l'absence de solutions alternatives efficaces en monde rural,
• Qu'un plan de développement des véhicules utilitaires non polluants soit mis en oeuvre par le gouvernement,
• Qu'un plan d'urgence de sauvegarde du monde rural et de l'économie de proximité soit conçu et mis en oeuvre rapidement par le gouvernement,
• Qu'il soit inscrit dans la loi qu'il devra être mesuré les impacts de toute nouvelle loi sur le monde rural.
Et en conséquence, laisse le choix, en conscience, à chacun de leurs adhérents de participer ou non aux actions de blocage prévues par les mouvements citoyens.


Signé les membres du Conseil de l'U2P du Jura : Yves BRELOT (CGAD), Régis BRIDE (CAPEB), Jean-Michel CHARNU (CNAMS), Olivier GUILLAUME (CNAMS), François JOUVANCEAU (CAPEB), Francis NARGAUD (UNAPL)