Publié le 15/11/2018 à 00:00 / Jura Agricole

Gain de temps en traite

Un système de traite avec trempage et rinçage automatique existe et peut équiper tout type de salle de traite. Il permet de gagner environ 15 minutes par traite, d'améliorer les conditions de travail et de réduire le nombre de cellules et de mammites dans le troupeau.

Automatiser le trempage et la désinfection pour améliorer l'hygiène

Dans une salle de traite manuelle, la pose du trayeur est précédée d'un nettoyage et d'une désinfection des trayons effectués manuellement par l'opérateur, puis après le retrait de la griffe, d'une application d'une solution à base d'iode sur les trayons. Ces deux opérations demandent plusieurs manipulations et déplacements pour les trayeurs. Avec les systèmes d'automatisation du trempage et de la désinfection, l'étape de trempage est réalisée automatiquement par une griffe spéciale qui est ensuite désinfectée avant de traire l'animal suivant. Plusieurs marques proposent des systèmes d'automatisation tels ADF Milking, Airwash et GEA avec la griffe Apollo Milksystem.

 

Améliorer le confort de traite

 

Les avantages de ces systèmes sont nombreux. Pour les hommes, la suppression du trempage permet de gagner du temps. Sur une exploitation de 180 vaches à traire sur une salle de 12 places, le gain de temps atteint 15 minutes. La griffe se lave automatiquement en 15 à 25 secondes selon un cycle programmable. Ce système réduit également la pénibilité puisque l'économie d'une tâche permet à l'opérateur de moins courir pendant la traite et d'économiser sept cents opérations de trempage (pour 180 vaches), d'où une fatigue physique réduite.

 

Réduire les mammites

 

Côté hygiène, l'automatisation du trempage et de la désinfection de la griffe après chaque animal apporte, dans les exploitations équipées, une diminution des taux de cellules dans le lait, une réduction des mammites de traite dans le troupeau et offre une régularité des taux de cellules quel que soit l'opérateur qui effectue la traite. Cela s'explique notamment par l'application optimale du post-trempage sur chaque trayon sans risque d'oubli. Le rinçage automatique de la griffe réduit le risque de transmission des mammites d'un animal à l'autre. La qualité du lait est meilleure, la santé du troupeau également.

 

Des coûts à comparer

 

Entre les fabricants, les coûts d'achat et d'installation sont différents d'où l'intérêt de comparer. ADF Milking indique une fourchette de 1 500 à 2 800 euros par poste, ce à quoi il convient d'ajouter un contrat d'entretien comprenant la fourniture des produits d'hygiène, les buses, la garantie de 5 ans, la visite annuelle de contrôle et le changement des manchons toutes les 2 000 traites, de 6,8 centimes d'euro par traite et par vache. Pour cent vaches, cela revient à près de 5 460 euros mais supprime les coûts d'achat de produits post-trempage, de remplacement des manchons, soit environ 4 000 euros. Si l'on ajoute le gain de temps de traite de 20 min/jour pour 100 vaches au prix d'un salarié payé au Smic, c'est environ 3 000 euros de gain en plus. Cette analyse ne prend pas en compte le coût des mammites évitées et des primes qualités liées à la bonne qualité du lait. Une installation complète du système ADF (pompe, griffe, automate de gestion) pour une exploitation laitière de 100 vaches est d'environ 35 000 euros.

 

CP