Publié le 26/11/2018 à 00:00 / Jura Agricole

Doubs – Terre d'élevage

180 vaches participaient à cette édition 2018 de « Doubs – Terre d'élevage ». Iode (Golestan sur Sillon) au Gaec Baverel Hanriot d'Arc sous Cicon remporte le titre suprême, tandis que Lyonnaise (Herald sur Touladi) à l'EARL Sancey Richard d'Etalans est sacrée super mamelle.

Iode est la grande championne

180 vaches étaient en lice et les deux juges ont eu fort à faire pour les départager, enchaînant section sur section. Jean-Michel Cussac, venu du Cantal, et Florian Jammes, de Haute-Loire, tous deux éleveurs et juges reconnus, se sont relayés sur le ring de Micropolis tout au long des 18 et 19 novembre dernier. Avec comme un avant-goût de « National » montbéliard, puisque l'édition 2019 revient au département du Doubs et se tiendra dans ces mêmes lieux, dans un an.
Elle avait déjà eu le prix de championnat espoir en 2016... et deux ans plus tard, elle domine sa catégorie adulte, avant de s'imposer pour le titre suprême de Grande championne de Doubs-Terre d'élevage. Sera-t-elle là l'an prochain pour le National ? Iode (Golestan sur Sillon) au Gaec Baverel Hanriot d'Arc sous Cicon est la parfaite illustration de toutes les qualités de la montbéliarde, telles que vantées tout au long des deux journées du concours départemental du Doubs. « C'est la montbéliarde à l'état pur ! Puissante dans l'avant-main, du flanc, du dos, des aplombs secs et sains... une excellente mamelle au niveau des attaches et des trayons », s'est exclamé le juge Jean-Michel Cussac. A propos de mamelle, un poste sur lequel la race ne cesse de progresser... le titre de super mamelle a été attribué par Florent Jammes à Lyonnaise (Herald sur Touladi) appartenant à l'EARL Sancey Richard d'Etalans, et déjà meilleure mamelle jeune : « un ligament qui fait très bien son travail, des quartiers parfaitement équilibrés, et des trayons très bien dimensionnés. »


Des jeunes meneurs très motivés


Le challenge intercantonal a été dominé par le canton de Levier-Montbenoît, qui s'est distingué pour la grande régularité et la qualité des blocs arrière. Enfin, une large place a été faite aux jeunes, comme s'est de tradition, avec un concours des jeunes meneurs, arbitré par Florian Millet. Jeune inséminateur pour Ain Génétique service, le jeune-homme est pointeur pour Montbéliarde Association et anime aussi le syndicat des éleveurs de son département. C'était son premier concours en tant que juge. « C'est une très bonne expérience pour moi, a-t-il déclaré : assisté de mon ringman Florian Bidaud, j'ai pu travailler dans de très bonnes conditions. J'ai été impressionné par la motivation des plus jeunes... » Antoine Bruchon d'Ornans a obtenu le titre de meilleur présentateur de Doubs Terre d'élevage 2018 « avec un professionnalisme parfait, attentif à la tenue de son animal, il a réussi un placement toujours idéal... à se faire écouter de son animal ! »