Publié le 13/02/2019 à 00:00 / Jura Agricole

COOPERATIVE APICOLE DU JURA

La présentation des comptes de la coopérative apicole du Jura a montré des perspectives qui devront permettre à la coopérative de poursuivre son redressement.

Les premiers symptômes d'un redressement

En moins de 50 minutes, les travaux de l'assemblée générale de la coopérative apicole du Jura ont été boculés, vendredi soir, au Carrefour de la Communication à Lons-le-Saunier. Une assemblée générale qui avait attiré un bon auditoire en salle de conférences. Auditoire venu prendre la température de cette coopérative fragilisée depuis deux ans, suite au licenciement de son ancien directeur.

Un épisode sur lequel pas le moindre mot n'a été prononcé vendredi soir ! Le président Bonvalot et son avocat s'en sont tenus à leur ligne de conduite : on ne parle pas d'une affaire qui est entre les mains de la Justice. Mais on parle beaucoup de chiffres et du travail réalisé par Jean-François Benabdallah et son équipe pour remettre la coopérative sur de bons rails.
Un travail qui, de toute évidence, porte déjà ses fruits puisque les comptes présentés ont été approuvés à l'unanimité et sans la moindre demande d'explication.
On en retiendra que la fermeture de dépôts a certes provoqué une baisse de chiffre d'affaires mais, dans le même temps, une consolidation de celui du siège de Lons-le-Saunier. Et que la réduction de moitié de l'effectif salarié a permis de réduire de 26% les charges de personnel.
Au final, le compte de résultats se solde par un excédent de 166 616 euros qui est alors affecté à un compte « report à nouveau ». Compte où apparaît le trou provoqué par la précédente gestion... Ce compte est ainsi ramené de 493 435 euros à 326 819 euros, ce qui signifie que, à résultat constant, il faudra encore un peu plus de deux ans, pour rétablir une situation financière sereine.

 

276 nouveaux coopérateurs


Au cours de la période allant du 1er octobre 2017 au 30 septembre 2018, quelque 276 nouveaux sociétaires se sont faits inscrire et 10 associés coopérateurs ont demandé le remboursement de leurs parts sociales par suite d'arrêt d'activité.
Outre l'activité apicole pura, l'année a été marquée par la reprise du Bulletin de l'Apiculteur, publication insérée dans le Jura Agricole et Rural et offerte par la coopérative à tous ses adhérents.
Les séances organisées dans le cadre du rucher-école et les autres formations connaissent un bon succès (élevage de reines, fabrication d'hydromel, conduite de ruche divisible...) et d'autres seront proposées aux intéressés.
Pour palier la forte demande en sirop de nourrissement en période automnale, trois cuves supplémentaires seront installées. Ainsi, ce sont 40 tonnes supplémentaires de stockage qui s'ajouteront aux 30 tonnes déjà disponibles.
L'assemblée a également procédé au renouvellement partiel de son conseil d'administration. Alain Bonvalot et Guy Goursaud ont été réélus et Richard Lefranc est élu en remplacement de Dominique Garey.

 

M.R.