Publié le 09/10/2019 à 00:00 / Jura Agricole

FRASNE

La chambre d'agriculture Doubs - Territoire de Belfort et la fédération des Cuma de Bourgogne Franche Comté vous invitent le mercredi 16 octobre au Gaec de Cessay à Frasne à une journée consacrée aux prairies. Dans un contexte de perturbations de plus en plus fréquentes (dégâts de campagnols, sécheresse, pics de chaleur...), un fonctionnement optimal des prairies est indispensable pour conserver ou accroître l'autonomie fourragère. L'objectif de cette journée est de présenter des pistes d'optimisation du fonctionnement des prairies au travers de trois ateliers : les techniques de semis ou de sur-semis, le fonctionnement du sol et la fertilisation.

Dynamiser vos prairies !

Quel éleveur ne s'est pas posé de questions sur l'état de ses prairies après une attaque de campagnols, des dégradations liées au climat (sécheresse ou excès d'eau) ou l'envahissement d'indésirables (rumex, ombellifères, pissenlits, capselles,...) ? Quelles sont les bonnes questions à se poser, comment observer la flore, le sol pour identifier les causes d'un dysfonctionnement et apporter la réponse la mieux adaptée ? Au travers du témoignage d'éleveurs, de présentation de repères techniques et de démonstration de matériels, nous vous présenterons des solutions concrètes basées sur des références locales.


Semis, sursemis : les clés du succès


Quand la prairie est dégradée, il devient nécessaire d'intervenir pour repartir sur de bonnes bases : sur-semis ou semis peuvent être envisagés mais ces techniques nécessitent d'être maîtrisées. Avant d'avoir à sortir le semoir, il faut déjà commencer par tout mettre en œuvre pour ne pas dégrader ses prairies. L'observation de la flore, des espèces dominantes mais aussi la présence de zones nues ou d'espèces indésirables est une étape préalable à toute intervention. Jean-Marie Curtil de la Chambre d'Agriculture animera cet atelier avec des rappels agronomiques et la présentation de semoirs des Cuma locales et le témoignage des utilisateurs.


Décompacter ses prairies : solution miracle ou sacrilège ?


Depuis quatre ans, les chambres d'agriculture du Jura, du Doubs et du Territoire de Belfort et la chambre régionale de Bourgogne Franche-Comté se sont associées dans un projet visant à définir la pertinence de l'utilisation d'outils de décompaction de sols prairiaux. Des essais de herses et décompacteurs ont été mis en place sur 12 sites expérimentaux dans le Doubs et le Jura, croisant divers types de sols et cortèges floristiques. Le travail s'est attaché à comparer, par rapport à un témoin sans passage d'outil, l'évolution du sol, du système racinaire et de la flore, en fonction des types de sols, des problématiques identifiées et des conditions de passage des outils. Quatre ans de suivi permettent de tirer des enseignements sur l'évolution des sites-tests.
En premier lieu, on reviendra sur l'observation du sol, incontournable, qui passe par un test-bêche, ou mieux, par le soulèvement de mottes à la fourche palette, très visuelle et parlante. Cette observation des sols permet de localiser la zone de contrainte éventuelle, de valider l'intérêt d'une réparation mécanique et de choisir l'outil le plus pertinent. On n'intervient pas avec le même outil pour traiter un feutrage racinaire en surface que pour décompacter une zone tassée à 15 cm de profondeur ! Des profils de sol seront ensuite commentés par Christian Barnéoud (pédologue) après un premier passage d'outils effectué le 2 septembre dernier. Ces outils (décompateurs Actisol et He-Va, herses Quivogne et Carré Prairial) seront également présentés en fonctionnement avec les retours d'expérience des utilisateurs.)
La Fredon Franche-Comté viendra également présenter les résultats d'essais de décompactage réalisés par VetagroSup Clermont avec l'appui du CEPIV (Comité Environnement pour la Protection de l'Impluvium Volvic) auxquels elle a été associée. Nous verrons les effets de ces décompactions sur la production et la flore des prairies, mais aussi sur la prédation des campagnols.


Fertilisation : concilier la performance avec la réglementation et le sanitaire


Dans un contexte d'évolution du cahier des charges du comté, d'enjeux sur la qualité de l'eau et d'aléas climatiques, il est primordial d'optimiser la fertilisation des prairies. Après avoir tout mis en œuvre pour avoir un sol et un système racinaire performant, cet atelier animé par Didier Tourenne, présentera les bases agronomiques et les résultats d'essais sur la fertilisation des prairies dans le Doubs. Comment conserver les éléments minéraux jusqu'à la racine des plantes quand elles en ont besoin, faut-il fractionner les apports, à quelle période les effluents épandus seront le plus utiles, quelle complémentarité entre les différents effluents ? Les aspects sanitaires seront également présentés par Marion Deglaire afin de préserver l'élevage et le lait des pathogènes indésirables. Différents types de matériels d'épandage et un séparateur de phase seront présentés par les Cuma locales avec les commentaires des éleveurs utilisateurs.

 

En pratique


Les visiteurs seront accueillis au Gaec de Cessay par Mike Egger et Jean-Louis Barthod, à Frasne à partir de 9h45. Les trois ateliers seront animés le matin de 10h à 12h30 et l'après-midi de 14h à 16h30. Café de bienvenue à 9h45. Sur le temps de midi un repas chaud au prix de 12 € et une buvette seront proposées par le CETA de Mouthe. L'inscription au repas est vivement conseillée auprès d'Emilie Castang au 06 87 30 73 87 ou par mail à l'adresse emilie.castang@cuma.fr