Publié le 10/10/2019 à 00:00 / Jura Agricole

BERSAILLIN

Pour exprimer le malaise que ressent la profession, une opération escargot a réuni une centaine de tracteurs sur les routes du Jura, jusqu'au rond-point de Bersaillin . Une manière de demander aux Français s'ils voulaient encore de leurs paysans ?

« Voulez-vous encore de nous ? »

Les agriculteurs sont des hommes. Et comme tous les hommes, ils ont besoin d'être aimés. Les agriculteurs veulent savoir si on les aime encore.

C'est pour celà que dans toute la France et dans le Jura en particulier, ils ont manifesté ce mardi. Pas de jacquerie, non ! Juste une opération escargot partie de l'Etoile, Rahon et Arbois pour se terminer au rond point de Bersaillin où, sur les douze coups de midi, une centaine de tracteurs étaient alignés.
L'occasion pour ces adhérents de la FDSEA et des JA de rencontrer la population – les automobilistes à qui des tracts ont été distribués – mais surtout l'occasion d'exprimer le malaise que toute une profession ressent.
Un malaise qui se résume en une série de questions. Sur des thèmes comme la sécheresse qui a touché, pour la deuxième année consécutive, de nombreuses exploitations de la région. Sur toutes ces contraintes nouvelles qu'on impose aux paysans et qui vont à l'encontre du bon sens. Sur ces importations massives de produits qui ne respectent pas les normes françaises. Sur ces aliments qui arrivent discrètement dans nos assiettes...
Pourquoi tout celà alors que, dans le même temps, l'agriculture française est classée comme la plus durable au monde. Alors que, depuis de nombreuses années, les agriculteurs engagent de nouvelles pratiques, de plus en plus vertueuses, pour produire une alimentation toujours plus saine et plus sûre...
Toutes ces questions sans réponses claires montrent le malaise d'une profession qui ne peut que dire non. Non à la stigmatisation permanente des pratiques agricoles, non aux normes françaises qui vont au delà de celles proposées par l'Europe, non au Ceta, au Mercosur, ces accords commerciaux destructeurs... Tout celà a été dit et expliqué dans un tract qui a été distribuée aux automobilistes retardés par cette opération escargot. Et lors de toutes les interventions médiatiques qui ont émaillé cette journée. C'était bien là le but de l'opération !

 

M.R.