Publié le 17/10/2019 à 00:00 / Jura Agricole

SAINT-BARAING

Les 9 agriculteurs engagés dans RBB Energie ( RBB pour Rahon, Saint-Baraing et Balaiseaux) ont été victimes de leur succès. 500 visiteurs se sont rendus aux portes ouvertes... Preuve que le sujet interpelle !

Affluence pour l'inauguration du méthaniseur

Agriculteurs, habitants des communes alentours, élus... Plus de 500 personnes se sont déplacées pour les journées portes ouvertes du méthaniseur RBB Energie à Saint-Baraing, vendredi 20 septembre pour l'inauguration et dimanche 22 septembre pour une visite commentée du site.

Preuve que le sujet interpelle aussi bien les potentiels porteurs de projets que les riverains, parfois inquiets, mais qui sont repartis bien informés et sans doute rassurés.
L'inauguration s'est déroulée en présence des divers représentants des communes environnantes, dont le maire de Saint-Baraing, petite commune de 270 habitants dont le conseil municipal a fait « le pari unanime » d'accueillir la construction. Le méthaniseur produit l'électricité équivalente à la consommation des trois villages de Rahon, Saint-Baraing et Balaiseaux. Étaient également présents à l'inauguration : la communauté de commune de la Plaine jurassienne et Opale Energies naturelles, tous deux associés de RBB Energie, la Draf, la région, l'Ademe, le sous-préfet de Dole et le président de la chambre d'agriculture.

 

Ils ont dit...

Pour François Chapelotte, président de RBB Energie, la réalisation de ce projet de méthanisation a une autre vertu à laquelle on ne pense pas en premier, en plus des aspects écologiques, sanitaires et économiques : « Nous retrouvons des choses du passé qui risquaient de disparaître sur nos exploitations individuelles : l'entente, la cohésion, un projet collectif... »
Une dimension que Florence Morin, directrice Biogaz d'Opale Energie souligne à son tour : « La clé de ce projet c'est le collectif, l'humain, avec des associés qui se marient pour 15 ans. Que le Jura soit le berceau des coopératives, cela aide sûrement, pourtant cela ne fait pas tout : il ne s'agit pas de faire un projet utopique mais que les agriculteurs s'y retrouvent du point de vue environnemental et économique. Un projet de méthanisation demande un temps de réflexion nécessaire, il est peut-être plus complexe qu'une autre énergie mais plus complet en matière de services rendus ». Et d'ajouter : « En ce grand week-end de mobilisation pour le climat, nous pouvons être convaincus que les grands changements passeront par ces petits projets de territoire participatifs, collectifs et ancrés localement
En conclusion, François Chapelotte rappelle que ce sont « les agriculteurs d'ici et d'ailleurs qui entretiennent nos campagnes en France. Nous sommes implantés dans le milieu rural et c'est grâce à cela que nous pouvons avoir des projets, en cherchant à les faire avancer toujours dans le bon sens... »
Pour les personnes intéressées et qui n'auraient pas pu se rendre à Saint-Baraing : le méthaniseur de Chassey sera inauguré officiellement le 25 octobre prochain, avec la possibilité, là encore, de visiter le site.