Publié le 10/02/2020 à 00:00 / Jura Agricole

FRSEA Bourgogne Franche-Comté

La FRSEA Bourgogne Franche-Comté tenait son conseil d'administration le 3 février à Bretenière, au programme le renouvellement syndical et les principaux dossiers stratégiques pour l'agriculture de notre Région. Ce réseau syndical de proximité, soudé et dynamique, organisé à l'échelle locale, départementale, régionale et nationale reste présent pour défendre en priorité une meilleure valeur ajoutée et un meilleur revenu pour les agricultrices et agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté.

Se préparer face aux nouvelles échéances européennes qui s'annoncent difficiles

Les trois administrateurs de la Région à la FNSEA, Daniel Prieur, secrétaire général adjoint, Thierry Chalmin et Francis Letellier ont annoncé leur départ. Après de nombreuses années d'engagement : « place aux jeunes pour assurer la défense des agricultrices et agriculteurs » justifiait Thierry Chalmin lors de ce tour de table pour préparer le renouvellement des équipes. Difficile de résumer en quelques mots tout le travail réalisé à la FNSEA par Daniel pour le dossier Montagne, par Thierry sur le dossier chasse ou par Francis à la FRSEA puis à la FNSEA sur le dossier environnement. Le conseil les remercie chaleureusement pour cet engagement qui s'est réalisé parfois au détriment de la vie de famille, mais qui a porté aussi ses fruits pour l'agriculture de notre région. La relève se prépare en ayant l'objectif de faire aussi bien, dans un contexte de transition où les choix stratégiques seront déterminants pour tous.

 

Préparer la nouvelle Pac


Même si le budget européen n'est pas encore voté et que Bruxelles prévoit une, voire deux années de transition, les responsables professionnels souhaitent anticiper les échéances et préparer cette nouvelle Pac post 2020 qui s'annonce plus verte que verte avec moins de budget, sans pour autant garantir un meilleur revenu aux paysans. Une simplification est annoncée, mais l'architecture environnementale envisagée, mérite une attention particulière pour simplifier « l'usine à gaz ». Les nouveaux concepts comme « écoscheme », ne doivent pas pénaliser les systèmes agricoles de notre région. Après la trêve des confiseurs, les travaux reprennent, « il est important de fédérer les attentes des différentes filières, face à des règlements et un cadre d'intervention pour les aides agricoles qui vont être arrêtées pour plusieurs années » indique Frédéric Perrot, président de la FRSEA.

 

Stratégie bas carbone et changement climatique


Le thème du changement climatique fait également partie des nouvelles priorités européennes et nationales. Dans ce cadre, l'agriculture de Bourgogne Franche-Comté ne doit pas être en retard sur cette réflexion, il est indispensable que les systèmes agricoles de Bourgogne Franche-Comté puissent faire reconnaître toutes les actions déjà réalisées dans ce domaine. Un groupe de travail du conseil de l'agriculture régional sera organisé très rapidement, pour étudier les actions prioritaires à conduire sur ce sujet, « en utilisant les travaux de l'institut de l'élevage » précise Nathalie Mairet, présidente de la section lait. Par ailleurs, le changement climatique pose la question du développement des énergies renouvelables. Aussi sur ce point, il est nécessaire de proposer une stratégie plus offensive, pour le développement du photovoltaïque sur les bâtiments agricoles, mais ce sujet ne semble pas avoir l'écoute des financeurs.

 

Aides aux investissements productifs


Enfin une des préoccupations reste les appels à projets concernant les aides aux investissements productifs avec le Feader. Pour les aides aux bâtiments d'élevage, les crédits redéployés devraient permettre de répondre aux demandes de l'année 2020. Plusieurs points restent encore à régler, en particulier les dates des appels à projets. En effet, tout le monde sait que les fournisseurs ferment au mois d'août, il est donc incongru d'envisager un appel à projets pendant cette période. Un autre appel à projets en top-up est prévu pour le stockage de l'eau avec la Région et les départements. Pour ce dernier dispositif, souligne Christian Bajard, président de la FDSEA 71 : « il est important que la diversité des territoires et des systèmes soit bien prise en compte pour répondre de façon efficace à la question posée ».