Publié le 12/02/2020 à 00:00 / Jura Agricole

LONS-LE-SAUNIER

Après les années noires, on aperçoit le bout du tunnel à la coopérative apicole du Jura qui affiche aujourd'hui une santé retrouvée et une belle vitalité.

Un regain de vitalité à la coopérative apicole

« Une existence et une vitalité renforcée » : la formule est d'Alain Bonvalot, le président de la coopérative apicole du Jura, lorsque, au cours de l'assemblée générale qui s'est tenue au Carrefour de la communication à Lons-le-Saunier, il a dressé le bilan de l'année écoulée. La formule résume à elle seule le ressenti des participants à cette assemblée. Ceux-ci n'ont pas oublié que moins de trois ans plus tôt, ils étaient déjà dans cette même salle, à s'inquiéter et à s'interroger sur l'avenir de leur coopérative. Certes, ces heures noires de la vie de la structure ne sont pas oubliées. Et il faudra même encore un exercice pour en effacer les conséquences sur un plan purement comptable... Mais c'est un sentiment de satisfaction que tous partagent aujourd'hui. Une satisfaction exprimée par un président qui a tenu à donner quelques explications.

Alain Bonvalot a parlé de la surface de vente, « une surface agrandie où chacun peut se promener, choisir tout en bénéficiant des conseils du personnel... ». Aujourd'hui reconnue, ce souci de recherche de qualité de service se décline à tous les niveaux. Dans le conseil à la clientèle du magasin tout d'abord. Chaque jour mais aussi à l'occasion des portes ouvertes qui sot proposées aux apiculteurs professionnels (le 29 février) et amateurs (28 mars).... Egalement dans l'accompagnement des nouveaux adhérents et des débutants. Le rucher-école va ouvrir ses portes le 7 mars prochain et les 40 places qui étaient disponibles ont été prises d'assaut... Une liste d'inscriptions est déjà ouverte pour l'année apicole... 2021 !
Alain Bonvalot a également parlé de la renaissance du Bulletin de l'apiculteur, ce dans le cadre d'un partenariat renforcé établi avec le Jura Agricole et Rural. Ce bulletin nouvelle formule donne aux adhérents des informations sur la vie de leur coopérative, sur les tarifs et les promotions qui sont proposées. « C'est un partenariat qui tenait à cœur au conseil d'administration... » a commenté le président en souhaitant que ce bulletin soit désormais publié à raison de deux à trois numéros par année...
Autres éléments de satisfaction avec l'installation de 3 cuves supplémentaires qui permettent de stocker quelque 70 tonnes de sirop, avec le fonctionnement des dépôts de Saint-Etienne-du-Bois et d'Oppenans ainsi que les dépôts de proximité en jardineries. Et avec le travail fourni par l'équipe de dix salariés et par les membres du conseil d'administration que le président a tenu à remercier.

 

Le trou se comble...


Cette bonne santé se ressent aussi au niveau de la trésorerie de la coopérative. Situation que Pierre-Emmanuel Thivend, après la présentation du commissaire aux comptes, a commentée et expliquée, avec quelques pointes d'humour, voire de soulagement... La consolidation de la trésorerie et l'importance des stocks en sont les symptômes les plus évidents. La coopérative a réalisé un chiffre d'affaires de 2 112 509 euros – en hausse de 3% - avec 1,9 million de charges d'exploitation. Le bénéfice de 191 000 euros a été affecté au compte « report à nouveau » débiteur, réduisant ainsi le trou initial de 518 200 euros généré par la filiale Apijura il y a trois ans. Trou qui devrait être totalement comblé dès le prochain bilan...
Ces présentations faites, l'assemblée a voté à l'unanimité les différentes résolutions qui lui ont été proposées. En particulier, les démissions de 17 associés coopérateurs ont été entérinées et leurs parts sociales seront remboursées. Jean-Yves Graby et Michel Coillard, membres sortants du conseil d'administration, ont été reconduits dans leurs fonctions pour un mandat de trois ans.

 

 

 

M.R.