Terre Comtoise
Ensemble, plus forts !

A l'occasion de son assemblée générale, les responsables de la coopérative Terre comtoise sont revenus sur une année dense. Tout en évoquant en cette période charnière les enjeux de demain.
Ensemble, plus forts !

«Nous sommes sur des fondations solides mais est-ce suffisant ? Nous le verrons plus loin», prévient Clément Tisserand. De nombreux investissements sont réalisés chaque année. Ils sont mis en place grâce au travail approfondi des multiples équipes de Terre comtoise, soutenus par les administrateurs. «Ceux-ci sont de vrais acteurs, qui agissent dans la transparence, dans l'attachement à notre coopérative et qui comprennent les différences de nos territoires

Terre comtoise relève le défi de l'offre de matériels. Tout en s'ouvrant à tous les acteurs de la ruralité. La coopérative propose ainsi une gamme de plus en plus variée qui confirme la coexistence entre l'activité agricole et l'offre pour le grand public. «C'est notre nouvelle partition
L'activité de base reste la collecte pour les agriculteurs. «Mais nous pensons aussi aux viticulteurs
La conjoncture mondiale fait partie des contraintes auxquelles doit faire face la coopérative. «Car les équilibres sont instables. D'autant plus que la volatilité des prix ne nous aide pas
C'est pourquoi Terre comtoise joue la carte de la proximité et veille grandement à sa réactivité. Ce qui lui permet de nourrir quelques ambitions, en toute modestie. «Nous sommes des optimistes modérés et nous gardons un cap.»
Les attentes des adhérents mais aussi des pouvoirs publics sont diverses et parfois antagonistes. «Nous avons la perspective de nourrir le monde et sommes par ailleurs traités de pollueurs.» Certaines visions économiques sont aussi parfois paradoxales. «Nous sommes félicités pour notre contribution pour la balance commerciale, mais on veut par ailleurs réduire nos revenus.»

 

Unis face aux turbulences

 

De quoi s'interroger : «On ne sait plus où l'on habite.» Mais pas question de se désespérer. «Le monde bouge, le monde change ; ne restons pas immobiles !» Car il faudra faire face à la fin des quotas et la réduction des aides.
Une ère incertaine s'annonce pour tous les acteurs qui doivent faire face aux aléas climatiques qui ont un impact immédiat sur l'évolution des marchés. Personne ne peut donc donner de leçons car la conjoncture s'en occupe. «C'est pourquoi il nous faut changer nos comportements pour ne pas retomber dans certains pièges. À nous d'affronter ensemble ces turbulences
En s'appuyant sur une maxime qui parle d'elle-même. «Seul, on va plus vite ; ensemble, on va plus loin.» Terre comtoise joue la carte du travail d'équipe. «Des marges de progrès sont dans nos mains. Chacun a besoin de l'autre.» D'où la nécessité de développer des partenariats pour être efficaces et durables.
«Nous sommes entêtés, nous voulons entraîner toutes les bonnes volontés pour développer nos territoires.» En s'appuyant sur un simple constat : «Nous sommes forts ensemble.»
Pour clore de façon optimiste cette assemblée générale, Clément Tisserand appelle Francis Blanche à la rescousse : «Face au monde qui bouge, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement


D.G.

 

Partenariat


À l'issue de l'assemblée générale, Terre comtoise et la chambre régionale d'agriculture se sont engagées mutuellement à l'occasion de la signature d'une convention autour de l'offre mes [email protected], présentée par Michel Renevier. «Parce que nous sommes confrontés à un triple défi ? économique, environnemental et social ?, nous avons besoin d'un outil qui nous garantit la traçabilité sur nos exploitations», explique le président de la chambre régionale d'agriculture de Franche-Comté. Pour aller plus loin dans cette dynamique, un partenariat est mis en place, où les données de Terre comtoise pourront être exploitées au mieux. «Ce qui permettra aux agents d'affiner leurs préconisations, le suivi des cultures et orienter les conseils.» De quoi répondre encore mieux aux besoins des cultivateurs.