JA DISPOSITIF INSTALLATION
Nouveau dispositif à l'installation

Jeunes Agriculteurs communique...
Nouveau dispositif à l'installation

Plus que jamais, l'agriculture est un secteur d'avenir. Pourtant force est de constater que l'agriculture est encore bien trop souvent reléguée à l'arrière-plan dans les discussions sur le développement territorial alors que chaque année, plus de 5000 personnes s'engagent dans ce métier avec passion, courage et volonté d'entreprendre.

Les évolutions de la société, ses attentes et les changements du métier d'agriculteur sont prises en compte et entendues par Jeunes Agriculteurs qui s'attache à proposer constamment des alternatives qui permettent d'y répondre favorablement et des outils performants pour répondre aux besoins pratiques des futures générations d'agriculteurs (accompagnement dans la construction de projets, dans l'installation, dans la transmission du métier...). Jeunes Agriculteurs œuvre également pour permettre à tous, dès le plus jeune âge, de découvrir et connaitre la richesse du métier d'agriculteur.

Jeunes Agriculteurs croit encore que des jeunes ont encore cette envie, cette passion. Car nous considérons que privilégier l'installation de chefs d'exploitations nombreux sur le territoire, c'est répondre à des enjeux économiques (emplois non délocalisables, dynamisme des filières, demande alimentaire...), sociaux (préservation des paysages, lien avec les rurbains...) et territoriaux (vie locale...).

Cependant, nos agriculteurs, et plus particulièrement ceux qui démarrent leur activité, ont besoin de se sentir soutenus. Citoyens et consommateurs, soyez-la pour eux, épaulez-les ! Le dialogue est ouvert afin de répondre au mieux à vos attentes et vous aider à appréhender la beauté de ce métier, multiple et varié. Mais outre répondre à vos interrogations et s'adapter à vos besoins, il convient de changer les habitudes de consommations afin que « consommer français, local et de saison » soit le nouveau crédo de tout citoyen français ! Et n'oublions pas que tout entrepreneur souhaite vivre décemment de sa production, d'où des prix rémunérateurs pour l'agriculteur et accessibles au consommateur.

Suite aux Assises à l'installation, qui se sont tenues début 2014, le dispositif à l'installation a été rénové. De grands changements ont eu lieu, notamment dans la gouvernance du dossier installation. Aujourd'hui, ce sont les Régions, aux côtés de l'Etat qui pilotent le dossier. Un cadre national a été établi et ensuite, tout le travail a été porté en région pour adapter le dispositif au contexte spécifique. Dans le cadre de la semaine du Renouvellement des générations en Agriculture, Jeunes Agriculteurs de Franche-Comté a choisi aujourd'hui de lancer un plan de communication sur l'installation, pour informer de toutes ces modifications très largement et en détails. Les rendez-vous sont donc donné aux jeunes, étudiants en établissements agricoles pour la journée Demain Je m'installe dans le Doubs le 12 mars, en Haute-Saône le 17 février, mais aussi au réseau des Jeunes Agriculteurs pour une formation le 9 mars, aux prescripteurs le 17 mars et à tous les élus de collectivités et d'OPA et aux services de l'Etat dernière semaine de mars.
Dans les grandes lignes, il faut savoir qu'en Franche-Comté, l'objectif avant tout était de redonner un véritable effet levier à la DJA. Les critères ont alors changé, et ce à compter du 1er janvier 2015 (le CRIT tenu le 15 décembre 2014 a labellisé le nouveau dispositif d'accompagnement) avec pour objectif de maintenir et de développer les installations sur tout le territoire afin de conforter les filières et les zones en difficulté.

La DJA se décomposera donc en un montant de base (12 000€ en plaine, 14 000€ en zone défavorisée et 16 000 € en zone de montagne), en une modulation selon des critères nationaux (15% du montant de base pour les Hors Cadre Familiaux (HCF), 15% du montant de base sur des critères agro-écologiques et 15% du montant de base sur des critères de valeur ajoutée ou d'emploi, avec en cas de cumul de critères, une modulation de 20% du montant de base pour deux critères et 25% pour trois critères) et une modulation selon des critères régionaux (5 000€ pour les filières en déficit de renouvellement, 1 500€ en cas d'audit d'exploitation, 2 000€ pour un diplôme de niveau 3 ou expérience professionnelle de 3 ans, 1 500 € pour la réalisation d'un suivi post installation, 1000 € pour la réalisation de 10 jours de formation après l'installation et 200€ pour le suivi de la MSA).
A propos du HCF, cette définition sera identique à tous les dispositifs et programme afin qu'il n'y ait aucune confusion. Quant aux interventions des collectivités territoriales, elles ont été construites en respectant une cohérence entre les différentes interventions des financeurs. La Région interviendra en trésorerie pour tous les jeunes qui s'installent en dehors du cadre familial et plus encore en faveur des porteurs de projets non issus du milieu agricole pour qui l'installation est plus complexe, cette intervention pourra être complétée par une aide à l'investissement pour les projets en diversification. Une aide pour les installations à plus de 40 ans quant à elle est en expérimentation.

Tous pourront se rendre compte que le métier d'agriculteur est accessible grâce à l'accompagnement personnalisé mis en place par Jeunes Agriculteurs.