Les cotations de Moulins-Engilbert

Mise à jour : 31 janvier 2023

Les cotations de Moulins-Engilbert

Voici la synthèse des marchés pour cette semaine (Mardi 31 janvier 2023) :

Broutard(e)s : Les volumes restent limités et peinent à satisfaire les besoins des acheteurs, nombreux cette semaine. Les commandes à l’export UE ou engraissement en France sont régulières. Les transactions sont donc rapides, les cours sont globalement haussiers dans les lots entre 280 et 400 kg. Les bons lots vaccinés sont recherchés. En femelle, la demande est également forte, notamment en sujets vaccinés.

Gros bovins maigres : Les volumes sont toujours limités, de qualité globalement moyenne ou en tout cas très hétérogène. Les acheteurs restent mobilisés d’où une bonne ambiance commerciale et des ventes rapides. Les cours restent fermes voire légèrement haussiers dans les bons sujets proches de la finition ou dans les herbagères de qualité. 

Boucherie : L’ambiance demeure calme en toutes races et catégories. Les besoins sont réguliers mais sans emballement, ils sont même limités sur certaines zones, en phase avec une offre toujours modeste. Le placement est fluide et les cours sont globalement maintenus sur l’ensemble des marchés.

Veaux : La détente observée depuis le début de l’année se poursuit, à la faveur d’apports qui restent modestes. Les transactions sont plus fluides, notamment en veaux de type laitier ou mixte. On enregistre de légères hausses tarifaires sur l’ensemble des places. En veaux gras, le commerce reste dynamique, notamment dans les sujets mâles bien gras.

Ovins : En agneaux, l’offre est très limitée cette semaine face aux acheteurs habituels. Les besoins sont normaux pour la saison mais la modestie des apports est telle que les cours sont tirés vers le haut, excepté sur le bassin aveyronnais. Les cours sont donc de nouveaux fermes à haussiers. En agnelets, les acheteurs sont bien présents après avoir été plutôt en retrait la semaine dernière. En brebis, le commerce reste actif.